La facture d'électricité à réduire

Les stations de ski du Québec sont des... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Les stations de ski du Québec sont des entreprises qui consomment de bonnes quantités d'énergie. La facture d'électricité qu'elles assument tous les ans représente environ 17 pour cent de leurs dépenses.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) L'industrie du ski au Québec fait face à plusieurs défis. L'un des plus importants concerne la consommation d'énergie des stations. En fait, les centres de ski souhaitent réduire leur facture d'électricité et ils ont demandé à Hydro-Québec de les aider à atteindre leur but.

L'ASSQ aimerait que les centres de ski puissent... (Photo fournie) - image 1.0

Agrandir

L'ASSQ aimerait que les centres de ski puissent profiter de tarifs d'électricité plus avantageux, confie son président-directeur général, Yves Juneau. 

Photo fournie

Les stations de ski du Québec sont des entreprises qui consomment de bonnes quantités d'énergie. La facture d'électricité qu'elles assument tous les ans représente environ 17 pour cent de leurs dépenses.

Il faut notamment de l'énergie électrique pour transporter les skieurs et planchistes au sommet des pistes et fabriquer de la neige. À elles seules, ces deux activités comptent pour près de 80 pour cent des dépenses en électricité des stations de ski.

« Les centres de ski reçoivent tous les ans une facture d'électricité importante, reconnaît Yves Juneau, président-directeur général de l'Association des stations de ski du Québec (ASSQ). Et, considérant le phénomène des changements climatiques, leur consommation n'est pas appelée à diminuer puisqu'ils auront probablement encore plus besoin de fabriquer de la neige dans le futur. »

Par le passé, les stations de ski pouvaient profiter d'un tarif qui était relativement avantageux pour elles. Mais Hydro-Québec l'a progressivement fait disparaître, ce qui a créé du mécontentement.

Yves Juneau révèle que la « consommation irrégulière » des centres de ski tend à compliquer les choses. « Ce n'est pas une demande qui est étalée sur toute l'année et qui est constante. En plus, les stations ont parfois besoin de beaucoup de puissance. Ça contribue à faire grimper la facture parce que le coût est aussi en fonction de la puissance maximale demandée », explique-t-il.

Des discussions

Récemment, l'ASSQ, Hydro-Québec et le ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles du Québec ont entrepris des discussions. L'ASSQ aimerait à terme que les centres de ski puissent profiter de tarifs d'électricité plus avantageux.

« On veut sensibiliser les acteurs du dossier à notre réalité, indique M. Juneau. Pour l'instant, on sent une bonne écoute de la part de nos partenaires dans ce dossier. Le nouveau grand patron d'Hydro-Québec montre de l'intérêt. »

Afin d'avoir davantage de données et pouvoir ainsi faire cheminer le dossier, une cueillette d'informations est en cours aux stations Ski Bromont et Mont Sainte-Anne. « L'objectif, c'est d'avoir un meilleur éclairage et de mieux comprendre la réalité des membres en ce qui a trait à la consommation d'électricité. »

Porte-parole d'Hydro-Québec, Marc-Antoine Pouliot reconnaît que des discussions ont été amorcées avec l'ASSQ. « Il s'agit de clients très importants alors c'est certain qu'on leur parle. On approfondit notre collaboration. On est à l'écoute concernant la question des tarifs », indique-t-il.

Cela dit, M. Pouliot insiste sur le travail qui est effectué actuellement pour aider les centres de ski à réduire leur facture d'électricité. « On travaille directement avec eux. On leur enseigne à mieux et à moins consommer. On leur communique notre expertise et il y a déjà des résultats. »

Il existerait différentes méthodes et stratégies pour amoindrir les dépenses en électricité des stations. L'achat de canons à neige plus récents et moins énergivores en fait partie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer