L'effet Foresta Lumina perdure

À sa troisième saison, Foresta Lumina commence déjà... (Archives, La Tribune)

Agrandir

À sa troisième saison, Foresta Lumina commence déjà à faire sentir son effet dans la Vallée de la Coaticook, notamment quant à son offre d'hébergement.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Loin de s'essouffler à sa troisième saison, Foresta Lumina commence déjà à faire sentir son effet dans la Vallée de la Coaticook, notamment quant à son offre d'hébergement. Les réservations affluent dans les campings, le nombre de chambres de motels s'accroît, les gîtes se multiplient, de même que les refuges et les yourtes.

Une effervescence stimulée par l'absence de joueurs majeurs, du moins encore pour un certain temps. À Coaticook, le propriétaire de la Belding Corticelli - hôtel et restaurant, David Sepulchre, est contraint de repousser à nouveau l'ouverture du futur complexe hôtelier, prévue pour 2017. Du côté de Compton, le promoteur Roby Lefrançois projette de rouvrir les portes de l'hôtel King' s Hall d'ici trois à quatre ans suivant l'avancement de la vente de quelque 300 unités de condos qui l'entoureront. Entre-temps, les visiteurs trouvent refuge aux quatre coins de la Vallée.

Il faut dire que la région coaticookoise s'enorgueillit d'offrir à ses visiteurs plusieurs campings de qualité, dont le Camping de Compton, lequel a enregistré une hausse hâtive de 15 % de ses réservations en ligne, dont plusieurs futurs visiteurs de Foresta Lumina et des Comptonales.

Même son de cloche au Parc de la Gorge de Coaticook. « Nous sommes en avance de beaucoup par rapport à l'année passée, révèle la directrice générale Caroline Sage. Aucune comparaison à faire avec les années antérieures. Les week-ends affichent presque tous complet, dont ceux de la mi-juillet à la mi-août. »

Au total, la région compte plus de 750 sites de camping, incluant celui du Pont Couvert à Waterville et du lac Lyster à Baldwin. Parallèlement, la Vallée de la Coaticook ne compte qu'une quarantaine de chambres de motel et une vingtaine de chambres en gîtes, à défaut de quoi les visiteurs doivent se replier vers la location d'une maison ou d'un chalet.

Des nouveaux venus

Parmi ceux qui se préparent à héberger la nouvelle vague de visiteurs, soulignons le Motel La Source sur la route 141 à Coaticook. Propriété de Léo Brodeur pendant 36 ans, le motel a récemment été acquis par un couple originaire de France, Valérie Martiaux et Walter Courbot. Les nouveaux acquéreurs ont d'ailleurs entrepris de revamper le bâtiment en y injectant plus de 100 000 $ en travaux de rénovation et d'amélioration, incluant l'ajout de chambres.

Plus près du centre-ville, le propriétaire du restaurant La Place, Benoit Maurais, a annexé à son bâtiment principal un motel de six chambres, dont une destinée à la clientèle à mobilité réduite. « J'y pensais depuis que l'Auberge Child a été démolie il y a cinq ans, Foresta Lumina est ensuite arrivé. C'était le temps ou jamais!, déclare M.Maurais. » Une décision encouragée par son fils Nicolas, lequel s'est récemment joint à l'équipe de La Place. C'est d'ailleurs lui qui assume la gestion des chambres. » Suivant la rentabilité de cette première phase, d'autres chambres pourraient voir le jour dans les prochaines années.

Du côté d'East Hereford, un nouveau camping comprenant une quinzaine de sites devrait voir le jour dès cet été au pied du mont Hereford, incluant la location de chalets. Un produit fort attendu par la clientèle de plus en plus nombreuse de Circuits Frontières avec ses 55 kilomètres de sentiers de vélo de montagne. D'autant plus que l'organisme se prépare à accueillir les Championnats canadiens XCM le 31 juillet prochain.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer