Le Domaine Ives Hill en quête d'un nouveau propriétaire

Le Domaine Ives Hill se prépare à écrire... (La Tribune, Maryse Carbonneau)

Agrandir

Le Domaine Ives Hill se prépare à écrire une nouvelle page de son histoire. Les propriétaires Marc Deragon et Yves Cousineau ont récemment mis en vente l'entreprise spécialisée dans la culture et la transformation du cassis.

La Tribune, Maryse Carbonneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Compton) Spécialisé dans la culture et la transformation du cassis, le Domaine Ives Hill a été mis en vente avec l'intention avouée de dénicher un acheteur qui poursuivra les activités de l'entreprise agrotouristique comptonoise.

« Mon associé, Yves Cousineau, et moi-même sommes tous deux résidents de Granby, nos familles y sont établies, et nous n'envisageons pas de déménager dans la région, partage Marc Deragon. C'est le développement de l'entreprise, qui requiert de plus en plus de temps, conjugué à l'éloignement qui a motivé notre décision. »

Rappelons qu'Yves Cousineau avait démarré l'entreprise en 1992 avec Jean-François Prévost avant d'en devenir l'unique propriétaire en 2005. Marc Deragon s'est joint à lui en 2010. Yves, tout comme Marc, menaient de front deux entreprises, dont le Domaine Ives Hill.

« Si nous avions simplement voulu fermer l'entreprise, nous nous serions contentés de liquider tous nos inventaires de produits, pour ensuite mettre en vente le fonds de terre et les bâtiments, mais notre objectif est que les activités se poursuivent dans la région de Coaticook, tient à préciser M. Deragon. C'est pourquoi la vente comprend le fonds de terre, la boutique, l'aire de transformation, les bureaux, les produits, toutes les recettes de nos produits et tous les développements d'affaires. » Le prix demandé s'élève à 1 195 000 $.

Il faut dire qu'un autre atout de l'entreprise repose sur l'expertise développée par Jean-François Foucault, un employé-clé, et ce, tant pour la culture que la transformation, ainsi que pour toutes les activités agrotouristiques du Domaine Ives Hill.

En attendant de trouver la perle rare, les propriétaires confirment que la saison 2016 suivra son cours comme prévu, incluant la présence de l'entreprise au Marché de soir de Compton, de même qu'aux Comptonales.

« Ce n'est pas parce que le Domaine Ives Hills est en vente qu'il tombe en dormance, déclare Marc Deragon. Bien au contraire, nos activités et nos projets se poursuivent. » De fait, les propriétaires s'apprêtent même à faire certaines annonces importantes au cours des prochains mois.

« Tout est en place pour la saison 2016 et nous avons d'autres projets dans nos cartons sur lesquels nous travaillons afin que, peu importe qui est le nouveau propriétaire, l'entreprise continue à se développer et à fleurir dans les prochaines années », conclut M. Deragon.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer