• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > Lock-out au centre de distribution de Brault et Martineau de Montréal 

Lock-out au centre de distribution de Brault et Martineau de Montréal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Un lock-out a été décrété dimanche au centre de distribution montréalais du Groupe BMTC, qui exploite les magasins de meubles Brault et Martineau, Ameublement Tanguay et Économax.

Le Groupe assure que les opérations dans tous ses magasins se poursuivront normalement et que les livraisons seront également maintenues.

Le conflit porte sur la volonté de l'employeur d'imposer un régime de retraite à cotisation déterminée pour les futures embauches.

Le représentant national du syndicat Unifor, Olivier Carrière, déplore la décision de l'employeur qui a mis ses quelque 200 travailleurs en lock-out sans préavis. La convention collective des employés d'entrepôt du centre de distribution est échue depuis le 31 décembre dernier.

M. Carrière explique que l'employeur avait menacé le syndicat d'un éventuel lock-out en cas de rejet de l'offre patronale. Les travailleurs ont en effet rejeté l'offre le 18 février dernier, dans une proportion de 97,5 pour cent.

Le syndicat affirme que le régime de retraite actuel est en situation de surplus, et que Brault et Martineau est une entreprise en «bonne santé». Unifor soutient que le Groupe veut tout simplement «s'enrichir sur le dos des travailleurs».

Des piquets de grève devraient être érigés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer