Sherbrooke en état de veille pour la rivière St-François

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Si certaines rivières ont commencé à déborder en Estrie notamment à Coaticook, la situation demeure sous contrôle à Sherbrooke même si l'équipe des mesures d'urgence est passée en état de veille.

Le niveau de la rivière Saint-François s'est maintenu entre 15 et 16 pieds toute la journée, jeudi.

«On constate que la rivière Saint-François s'est libérée de la glace. L'eau va pouvoir circuler plus librement. Il faut demeurer vigilant parce que s'il y a un embâcle à Brompton, les niveaux d'eau vont varier rapidement», explique le coordonnateur des mesures d'urgence à la Ville de Sherbrooke Stéphane Simoneau.

Quatre sondes électroniques ont été installées à Sherbrooke.Ces sondes sont reliées à une dizaine d'autres située partout sur le bassin versant de la Saint-François où le volume de chacune des rivières en temps réel de même que les débits prévus sont colligés.

«Nous pouvons faire des modèles de prévision d'écoulement d'eau et prévoir des journées à l'avance les problèmes qui peuvent survenir. Il y a 40 heures, nous savions que nous ferions face à la situation qui se présente actuellement. Les informations météorologiques sont combinées aux données hydrologiques, comme l'écoulement, le ruissellement et la fonte des neiges», mentionne Stéphane Simoneau.

Le processus de veille a été enclenché à Sherbrooke à 6 h jeudi matin, alors que la rivière Saint-François a atteint 13 pieds au centre-ville.

«Ce processus enclenche une surveillance des niveaux de la rivière. Il y a une préparation à faire à chacun des niveaux. Des actions sont posées en prévision d'un débordement. Ce n'est qu'à 18 pieds qu'un automate contacte les commerces et résidents situés en bordure de la rivière Saint-François pour les préavis. Il y a des phases où les pompiers et policiers font évacuer les gens à partir de 20, 21 et 22 pieds. Nous sommes mobilisés pratiquement chaque année pour des inondations, alors la récurrence fait la compétence. Nous devenons habitués à réagir à de telles situations», mentionne le coordonnateur des mesures d'urgence à la Ville de Sherbrooke.

Partager

À lire aussi

  • Les rivières menacent (vidéo)

    Régions

    Les rivières menacent (vidéo)

    Le niveau des rivières en Estrie commence à causer des maux de tête aux autorités. Encore une fois, le secteur de Coaticook semble le plus affecté. »

  • La rivière Coaticook ne donne pas de répit

    Actualités

    La rivière Coaticook ne donne pas de répit

    Une fonte printanière hâtive conjuguée à des pluies abondantes ont mis sur un pied d'alerte les autorités des municipalités de Coaticook, Compton et... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer