Le remblayage est commencé au bout de la 410

Les travaux ont commencé mardi et vont se... (Spectre Média, Frédéric Côté)

Agrandir

Les travaux ont commencé mardi et vont se poursuivre jusqu'à vendredi entre 7 et 17 h.

Spectre Média, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Plus de 200 camions vont faire la navette toute la semaine entre le site de l'affaissement près de la route 108-143 au bout de l'autoroute 410 et le terrain où était situé le commerce l'Ami Denis dans l'arrondissement de Lennoxville.

Nadège Tessier, porte-parole de Transports Québec en Estrie.... (Spectre Média, Frédéric Côté) - image 1.0

Agrandir

Nadège Tessier, porte-parole de Transports Québec en Estrie.

Spectre Média, Frédéric Côté

Les travaux ont commencé mardi et vont se poursuivre jusqu'à vendredi entre 7 et 17 h.

« Il va y avoir des ralentissements de courte durée dans ce secteur toute la semaine », indique la porte-parole de Transports Québec en Estrie, Nadège Tessier.

Les travaux consistent à adoucir la pente de la partie qui ne s'était pas affaissée le 10 janvier.

« L'idée est de sécuriser le talus. Les travaux consistent à empêcher d'autres affaissements partiels en cas de période de redoux. Par la suite, les experts pourront aller faire les sondages et les forages pour déterminer la cause de cet affaissement. Les travaux de cette semaine sont réalisés selon les recommandations de nos services de géologie et de géotechnique », explique Nadège Tessier.

L'entrepreneur pourra ensuite faire les travaux de nettoyage et les mesures correctrices sur le site.

« Le Ministère désire réaliser les travaux sur la piste cyclable d'ici la période estivale », mentionne Nadège Tessier.

Encore difficile pour Transports Québec de déterminer la cause exacte du glissement de terrain en bordure de la route 108-143.

« L'affaissement est survenu sur un terrain appartenant à Transports Québec, mais les travaux avaient été réalisés par l'entrepreneur lors du prolongement de l'autoroute 410 conformément aux recommandations du ministère des Transports du Québec (...) Tant et aussi longtemps que les sondages et forages ne seront pas réalisés, il est difficile de déterminer la cause exacte de l'affaissement. Pour le moment, c'est l'entrepreneur qui effectue les travaux. La responsabilité financière sera établie lorsque nous connaîtrons la cause exacte de l'affaissement », indique Nadège Tessier.

Rappelons que le sol s'est affaissé à quelques dizaines de mètres de la route jusqu'à la rivière Massawippi près du nouvel accès du chemin Haskell Hill entre la ferme Wera et le carrefour giratoire du bout de la 410 le 10 janvier.

Étant donné que le glissement de terrain a touché deux pistes cyclables, la Ville de Sherbrooke a été avisée. Urgence-Environnement avait aussi été contacté étant donné la proximité de la rivière Massawippi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer