• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > Destination Sherbrooke «très enthousiaste» de la nomination de Fortin 

Destination Sherbrooke «très enthousiaste» de la nomination de Fortin

L'arrivée de Luc Fortin au ministère de la... (Archives, La Tribune)

Agrandir

L'arrivée de Luc Fortin au ministère de la Culture est bien accueillie par plusieurs intervenants du monde culturel à Sherbrooke, d'autant plus que la région espère obtenir la présentation de la Bourse Rideau en 2018.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) L'arrivée de Luc Fortin au ministère de la Culture est bien accueillie par plusieurs intervenants du monde culturel à Sherbrooke, d'autant plus que la région espère obtenir la présentation de la Bourse Rideau en 2018.

« Nous sommes très enthousiastes. On peut dire que cette nomination tombe bien avec tout ce qui s'en vient », commente Valérie Laliberté, coordonnatrice aux communications chez Destination Sherbrooke.

« On ne se réjouit pas de la maladie de Pierre Moreau, mais nous sommes bien contents de voir que c'est quelqu'un de Sherbrooke qui va s'occuper des dossiers de la Culture. »

Lundi en fin d'après-midi, le premier ministre Philippe Couillard a dû remanier en catastrophe son cabinet des ministres en raison de l'annonce de la maladie de Pierre Moreau. Luc Fortin, jeune député qui venait tout juste d'accéder au cabinet pour s'occuper du Loisir et des Sports, s'est vu confier la Culture.

M. Fortin connaît le domaine puisqu'il était auparavant l'adjoint parlementaire d'Hélène David. Il sera aussi responsable de l'application de la Charte de la langue française.

Cette nomination survient quelques jours après qu'on apprenne que Sherbrooke veut attirer l'événement Bourse Rideau. Rappelons que Destination Sherbrooke reluque ce grand rendez-vous francophone de la création et de la diffusion des arts de la scène.

Sherbrooke souhaite aussi présenter les Jeux de la Francophonie en 2021. « M. Fortin aura été titulaire en peu de temps de deux portefeuilles reliés aux Jeux de la Francophonie, les sports et la culture », analyse Mme Laliberté.

Une rencontre avec M. Fortin était prévue, souligne-t-elle. Valérie Laliberté souhaite qu'il puisse garder le poste de ministre de la Culture et celui de responsable de la région estrienne sur une longue période afin de faire avancer les dossiers.

« Nous sommes bien contents de cette nouvelle, lance Sylvie L. Bergeron, présidente du Conseil de la culture de l'Estrie. « Nous aurons un ministre de la Culture dans notre cour. »

« C'est une personne à l'écoute, nous pouvons lui faire confiance. Nous allons travailler avec lui. Nous donnons la chance au coureur. »

Mme Bergeron ajoute que la nomination de Luc Fortin ajoutera « du poids » à la candidature de Sherbrooke pour l'obtention des Jeux de la Francophonie et de la Bourse Rideau.

Elle se dit un peu surprise de voir passer M. Fortin du Sport à la Culture, mais elle voit la possibilité de rendre encore plus le monde de la culture plus accessible à la population.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer