La petite Élissa reçoit un coeur de Berlin

Élissa Grondin... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Élissa Grondin

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Élissa Grondin a subi une longue opération, mercredi, pour recevoir un coeur de Berlin. Le coeur mécanique externe lui permettra de prolonger l'attente d'un vrai coeur.

Ses parents souhaitaient ardemment que leur fille puisse éviter l'intervention qui met aussi sa vie en péril.

«Le coeur de Berlin est installé et il fonctionne, notaient ses parents vers 16h. Maintenant il faut être certain que ça ne saigne pas pour finaliser. Il reste encore plusieurs heures.»

Ce message avait été publié, lundi, sur le site Facebook de soutien de la fillette de 5 ans: «La situation d'Élissa s'aggrave. Le foie est un indicateur fiable que le coeur cause une défaillance aux organes environnants. Mercredi est cédulé le coeur de Berlin. Nous ne sommes pas contents d'en arriver là. Nous aurions tout fait pour l'éviter à cause des problématiques graves que ce mécanisme peut lui causer. La décision est prise pour le mieux d'Élissa. On prie toujours pour un beau ti coeur, demain ! Merci mon Dieu!»

Aucun don d'organe pour Élissa mardi, alors les médecins ont dû suivre leur plan B.

Mercredi matin, l'intervention chirurgicale a débuté. «Pensez à Élissa. Envoyez-lui des ondes positives. Elle vient d'entrer au bloc (opératoire) pour avoir le coeur de Berlin.»

Puis en après-midi, la famille indiquait que l'opération se déroulait bien. «Jusqu'à présent, elle est super stable et ça va très très bien».

Née avec trois malformations au coeur, Élissa Grondin devait subir une troisième et dernière opération au début 2015 pour lui permettre de vivre normalement. Son état ne lui a cependant jamais permis de la recevoir et sa santé n'a cessé de régresser par la suite. Hospitalisée aux soins intensifs de l'Hôpital Sainte-Justine depuis septembre, la fillette a subi des complications la veille de Noël qui l'obligeaient depuis à être branchée en permanence et à recevoir un apport en oxygène 24 heures sur 24. Son coeur ne fonctionnait plus qu'à 13 % de ses capacités et sa situation était critique.

À propos de l'intervention impliquant un coeur de Berlin, le père d'Élissa, Patrick Grondin, expliquait récemment à La Tribune que «même si ça sauve des vies, vu les malformations au coeur de ma fille et son état actuel, ce serait extrêmement dangereux. Ce serait de flipper un trente sous et on ne veut vraiment pas se rendre là.»

La famille d'Élissa Grondin a pris la parole à plusieurs reprises pour sensibiliser les gens à l'importance de signer leur carte de don d'organes. Et celles de leurs enfants.

Dans son cas, Élissa a besoin d'un coeur d'enfant pesant au maximum 50 livres.

«N'amenez pas vos organes au ciel, Dieu sait que c'est ici que nous en avons le plus besoin», peut-on lire sur le site Don d'organe Élissa Grondin.

Partager

À lire aussi

  • Un miracle pour les 5 ans d'Élissa?

    Sherbrooke

    Un miracle pour les 5 ans d'Élissa?

    La petite Élissa Grondin fêtera son cinquième anniversaire dans deux semaines. Pour sa fête, ses parents souhaitent ni plus ni moins qu'un miracle,... »

  • Rien n'est gagné pour la petite Élissa

    Actualités

    Rien n'est gagné pour la petite Élissa

    Il n'y a rien de gagné pour Élissa Grondin. Après avoir reçu un coeur de Berlin, hier, sa situation est toujours précaire. Ses parents ont craint le... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer