Cadres suspendus : Magog fait marche arrière

Armand Comeau et Luc Paré.... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Armand Comeau et Luc Paré.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les suspensions imposées à deux cadres de la Ville de Magog ont été levées par le conseil municipal. Le grand patron de la municipalité, Armand Comeau, ainsi que le directeur du service incendie par intérim, Luc Paré, peuvent reprendre leurs fonctions sans plus attendre.

La proposition de réintégrer MM Comeau et Paré est venue du conseiller Jacques Laurendeau et a été appuyée par sa collègue Nathalie Pelletier, présidente de la Commission des ressources humaines de la Ville de Magog. Aucun vote n'a été demandé concernant le retour en poste des deux cadres.

Avant que la résolution relative à leur retour soit adoptée, la mairesse de Magog, Vicki May Hamm, avait indiqué qu'elle avait choisi de se retirer des discussions en lien avec ce dossier, vraisemblablement pour éviter des soupçons de partialité.

Selon les informations obtenues, la large majorité des membres du conseil ignorent presque tout de ce qui a pu être reproché à Armand Comeau et Luc Paré, dont les suspensions ont pris effet le 11 janvier dernier.

« Allégations non fondées »

Cela dit, dans un communiqué publié hier soir, la Ville de Magog mentionne que les « allégations formulées se sont avérées non fondées. Les faits analysés confirment qu'il n'y a pas lieu de maintenir les suspensions. »

Rappelons que la mairesse de Magog, Vicki May Hamm, avait elle-même procédé à la suspension des deux cadres. Quelques jours plus tard, le conseil municipal avait avalisé sa décision.

Malgré que les suspensions décrétées soient terminées, le dossier n'est certes pas clos. Il faut en effet rappeler que les pompiers du service de protection incendie de la Ville ont retiré leur confiance envers Luc Paré il y a quelques semaines à peine. Ce dernier souhaitait être nommé capitaine, mais sa nomination n'est pas assurée.

On ignore pour le moment quand exactement les deux fonctionnaires effectueront leur retour. « Les employés concernés seront rencontrés très prochainement afin d'établir les modalités de leur retour au travail. »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer