Des avis partagés sur le retour de Jacques Villeneuve

Les avis sont mitigés quant au retour de... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Les avis sont mitigés quant au retour de l'oncle Jacques au Grand prix de Valcourt, lui qui effectue un retour après avoir pourtant annoncé sa retraite l'an dernier.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les avis sont mitigés quant au retour de l'oncle Jacques au Grand prix de Valcourt, lui qui effectue un retour après avoir pourtant annoncé sa retraite l'an dernier.

Dans les pages de La Tribune vendredi, le jeune pilote de Cookshire, Steven Marquis, soulignait qu'il serait sans doute temps pour Jacques Villeneuve de céder sa place aux plus jeunes, un énoncé qu'a cependant écarté du revers de la main le principal intéressé.

« Il a droit à son opinion, mais pour l'instant ce n'est pas mon intention, a déclaré le pilote de 62 ans, trois fois champion à Valcourt. Moi j'aime ce que je fais, j'aime courir. »

Même s'il admet ne pas être dans la meilleure forme de sa carrière, Jacques Villeneuve assure qu'il peut encore rivaliser avec les autres coureurs de la catégorie Pro Champ.

« Je comprends ce qu'il dit, mais je suis encore capable de tenir le beat et de courir alors pourquoi ne pas continuer? »

« Je fais cinq tours et quand ça finit je suis bien content ».

Dans les paddocks, le mécanicien de Jérémy David, Alain Véronneau soutient que Villeneuve est le seul maître à bord de sa destinée.

« Il est assez vieux pour savoir ce qu'il va faire. C'est aux jeunes à prendre leur place eux-mêmes », indique-t-il.

Même son de cloche chez Luc Côté, chez qui le fameux numéro 96 s'entraîne sur sa piste privée de Saint-Barthelemy. « Villeneuve est assez grand pour prendre la décision lui-même, mais je peux vous assurer qu'il est encore capable de courser. Pour le voir aller, je peux dire qu'il est encore très rapide. »

Dangereux?

Chez les jeunes coureurs, si on insiste sur le respect qu'on porte à l'oncle Jacques, on mentionne néanmoins qu'il pourrait s'avérer quelque peu dangereux en raison de son état de santé.

« On a beaucoup de respect pour Jacques, mais c'est sûr qu'il a fait son temps et avec son cancer et ses accidents, ça l'a magané. Il va devoir arrêter un jour. C'est sûr qu'il peut encore aller bien et quand il roule bien, il roule bien, mais s'il échappe la machine parce qu'il n'est pas assez fort, ça pourrait être dangereux pour lui et pour les autres », mentionne la pilote de Québec, Sabrina Blanchet, âgée de 20 ans.

« Pour l'instant il n'est pas trop rapide donc il n'est pas un souci, mais il a encore le potentiel d'être très rapide et il m'a déjà frappé en piste, indique quant à lui Travis MacDonald, 22 ans. Il peut être dangereux et c'est préférable de rester à l'intérieur avec lui. »

Le pilote de Winnipeg consent toutefois qu'il n'appartient pas aux jeunes pilotes à décider pour le vétéran aguerri.

« Je crois qu'il est temps pour lui de se retirer, mais ça demeure sa décision et non la nôtre!  Ce qui est certain, c'est qu'il pourrait aider les jeunes en tant qu'entraîneur.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer