Un camion-remorque se renverse à Brompton

Un camion-remorque s'est renversé dans le secteur de... (La Tribune, René-Charles Quirion)

Agrandir

Un camion-remorque s'est renversé dans le secteur de l'usine Kruger, bloquant le chemin de Windsor.

La Tribune, René-Charles Quirion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le chemin de Windsor a été bloqué mercredi matin dans le secteur de Brompton après un accident impliquant un camion-remorque.

Le conducteur du camion de 53 pieds en a perdu le contrôle dans le secteur de l'usine Kruger avant de percuter deux véhicules.

« Un troisième véhicule a aussi été impliqué dans cette affaire », explique le porte-parole du SPS, Martin Carrier.

Une seule personne a été blessée légèrement à la suite de cet accident.

Le chemin de Windsor a été fermé pendant plusieurs heures entre les rues Soucy et Gosselin le temps de dégager la route.

La remorque du camion contenait des boues de désencrage. Urgence-Environnement s'est rendu sur place pour récupérer cette matière de même que l'huile hydraulique renversée au sol.

Sortie de route d'un poids lourd à Austin

Mardi après-midi, un scénario semblable est survenu à Austin.

Vers 14 h 30, les policiers de la Régie de police de Memphrémagog sont intervenus à la suite d'une sortie de route d'un camion remorque de 53 pieds à l'intersection des Floralies et Du Muguet.

Selon la Régie de police Memphrémagog, la cause probable de l'accident est que la chaussée était glacée.

Les policiers ont assuré la circulation durant l'opération de remorquage.

Un jeune couple s'introduit illégalement dans un spa

Un jeune couple avait prévu passer du bon temps dans un spa de Magog sans y avoir été autorisé.

Vers 6 h mercredi matin, les agents de la Régie de police de Memphrémagog (RPM) ont reçu un appel concernant la présence de personnes au Spa Nordic Station, sur le chemin des Pères.

Un couple dans la vingtaine a été interpellé sur place, raconte Sylvain Guay, lieutenant à la RPM.

« Ils étaient organisés pour passer un bon moment avec une bouteille de vin et une baignade dans les spas », dit-il.

« Aucun acte criminel n'a été commis et aucune intention d'en commettre ne pouvait être prouvée. Ils ont été identifiés puis libérés par la suite. »

Des billets d'infraction pour s'être introduit sur une propriété privée sans autorisation d'un montant de 300 $ leur a été remis, ajoute M. Guay.

« Une blague » au dépanneur

Mardi soir, vers 21 h 30, les policiers de Magog sont intervenus sur les lieux d'un vol qualifié dans un dépanneur de la rue Principale Est.

« Le suspect arrêté dans cette affaire, un homme de 49 ans de Magog et connu des policiers, avait prétexté faire une blague lorsqu'il a posé des questions au commis qui laissait croire qu'il était armé et qu'il voulait l'argent du tiroir-caisse », relate M. Guay.

« Le suspect a été libéré avec une promesse à comparaître ultérieurement devant les tribunaux ainsi qu'une liste de conditions à respecter avant le début des procédures. »

Avec Claude Plante

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer