Des critiques entendues chez Destination Sherbrooke

Destination Sherbrooke a présenté les 17 projets touristiques... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Destination Sherbrooke a présenté les 17 projets touristiques qui feront l'objet d'une aide financière au cours de la prochaine année ainsi que la refonte du Fonds de développement récréotouristique. Les détails ont été dévoilés par Lynn Blouin, directrice Promotion, Accueil, Tourisme d'affaires et sportif, Rémi Demers, président de Destination Sherbrooke, et son directeur général, Denis Bernier.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Alain Goupil</p>
Alain Goupil
La Tribune

(SHERBROOKE) Dix-sept projets se partageront 155 666 $ dans le cadre du Fonds de développement récréotouristique (FDRT) visant à attirer davantage de touristes à Sherbrooke, a dévoilé vendredi Destination Sherbrooke, tout en annonçant une « refonte importante » de son modèle d'affaires afin de répondre « aux critiques » émanant depuis quelques années du milieu touristique sherbrookois.

Ainsi, les sommes provenant du FDRT seront dorénavant réparties en trois volets. Le volet Émergence (50 000 $) viendra en aide aux nouveaux projets (ponctuels ou épisodiques) pouvant s'échelonner sur une période de trois ans. Le volet Performance (105 666 $) s'adressera aux produits touristiques ayant démontré un achalandage de 10 000 participants, dont 15 % de l'achalandage provient d'un rayon de 40 km ou plus. Enfin, le volet Promotion (50 000 $) investira « 1 $ pour 1 $ » dans des projets qui tiendront compte des thématiques et des marchés déjà identifiés par Destination Sherbrooke.

Le directeur général de Destination Sherbrooke, Denis Bernier, a indiqué en conférence de presse que l'organisme avait pris acte des « commentaires constructifs » adressés à l'organisme au cours des dernières années et que la refonte vise à rectifier le tir en matière de gestion et de bonification de l'offre touristique sur le territoire de Sherbrooke.

« On a pris acte de ces commentaires, a dit M. Bernier. On a analysé le Fonds de fond en comble au cours de la dernière année. Nous avons pu faire aussi de la veille stratégique sur ce qui se passe ailleurs dans les autres villes, principalement à Gatineau et à Québec, pour voir ce qui se fait comme modèle d'affaires. On voulait voir si les habitudes que ces villes ont développées pouvaient être transposées ici. C'est comme ça que nous en sommes arrivés à faire une refonte du Fonds de développement qui se base sur des fondements précis, soit la bonification de l'offre, le rayonnement, l'attractivité et les retombées », a précisé le dg de Destination Sherbrooke.

La refonte du Fonds s'inscrit « dans les mêmes changements qui s'opèrent actuellement à Tourisme Québec » et qui s'appuie davantage sur un partenariat avec le privé dans la promotion des produits touristiques, a rappelé Lynn Blouin, directrice Promotion, Accueil, Tourisme d'affaires et sportif de Destination Sherbrooke.

Promotion

Ainsi, le volet Promotion, pour lequel Destination Sherbrooke investira « 1 $ pour 1 $ » vise à soutenir des initiatives qui feront connaître les atouts de Sherbrooke dans des marchés géographiques précis tels que les États-Unis et la Nouvelle-Angleterre, la Montérégie, Montréal, Québec, la Mauricie et l'Outaouais.

Quant aux créneaux ciblés par le Fonds de promotion, Lynn Blouin en a énuméré quatre, soit le volet gastronomique, la musique, les sports et loisirs ainsi que les arts et la culture.

Le montant maximal par projet dans lequel Destination Sherbrooke investira sera de 10 000 $ et ce, en fonction de critères précis, de façon à maximiser chaque dollar », a précisé Lynn Blouin.

Est-ce que les 50 000 $ prévus dans le Fonds de promotion sont suffisants? « Honnêtement, on ne le sait pas. C'est une première. On a beau avoir regardé ce que nos principaux partenaires investissent, c'est difficile d'évaluer précisément. L'effort était souhaité de la part du milieu et on est là. Comme c'est un projet en continu, on verra s'il faut s'ajuster », a indiqué Mme Blouin.

Destination Sherbrooke dit avoir remis depuis cinq ans plus de 975 000 $ afin de soutenir plus de 85 projets touristiques dans une industrie qui, en 2012, a généré des retombées économiques de l'ordre de 250 millions$ et créé 5000 emplois.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer