François Veillette perd sa bataille contre la CCQ

En 2011 à Sherbrooke, les membres de l'équipe... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

En 2011 à Sherbrooke, les membres de l'équipe de Construction Mont Sainte-Adèle se disaient harcelés par les inspecteurs de la CCQ. Ils avaient manifesté devant les ocaux de l'organisme sur la rue Galt Ouest.

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Un homme d'affaires de la région de Trois-Rivières ayant fait beaucoup de bruit ici en 2011 vient de perdre une longue bataille contre la Commission de la construction du Québec (CCQ).

Un homme d'affaires de la région de Trois-Rivières... (Archives La Tribune, Jessica Garneau) - image 1.0

Agrandir

Archives La Tribune, Jessica Garneau

L'ancien entrepreneur en construction François Veillette, connu à Sherbrooke pour avoir construit des résidences via la compagnie Construction Mont Sainte-Adèle, est maintenant contraint par la Cour supérieure de payer à la CCQ un peu plus de 29 500 $ en frais juridiques.

Celui qui réclamait près de 3 millions $ pour perte de profits et atteinte à sa réputation avoue qu'il ne peut payer cette somme, écrit journal Le Nouvelliste.

Cette histoire a débuté en 2012, lorsque l'ancien propriétaire des Habitations Saint-Maurice (anciennement Construction Mont Sainte-Adèle) a déposé une poursuite civile en dommage et intérêt.

Harcelés par la CCQ

À Sherbrooke en 2011, les membres de son équipe se disaient harcelés par les inspecteurs de la CCQ. Ceux-ci s'étaient même rendus au bureau de la CCQ, sur la rue Galt Ouest, pour manifester leur colère.

Ils avaient par la suite décidé de quitter la région en faisant défiler leurs véhicules dans les rue de la ville.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer