Aube-Lumière : pas question d'élargir la clientèle à court terme

Présidente du c.a. de la Maison Aube-Lumière, Élisabeth... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Présidente du c.a. de la Maison Aube-Lumière, Élisabeth Brière estime que si son organisme « hébergeait ''seulement'' 12 personnes par année parce qu'on n'a pas pu établir un pronostic à court terme, croyez-vous que la population estrienne nous appuierait autant?.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sarah Saidi
Sarah Saidi
La Tribune

(SHERBROOKE) La Maison Aube-Lumière n'envisage toujours pas, du moins à court terme, d'élargir sa clientèle à des patients atteints d'autres maladies que le cancer. La lettre de Suzanne Nadeau-Whissell, atteinte de la SLA (sclérose latérale amyotrophique), envoyée à la présidente du CA d'Aube-Lumière et publiée dans La Tribune samedi n'aura pas incité l'organisme à changer d'avis sur la question.

« Je comprends très bien son point et sa détermination. Par contre, on avait répondu à l'automne et notre position demeure celle qu'on avait émise », souligne Élisabeth Brière, présidente du conseil d'administration de la Maison Aube-Lumière.

La semaine dernière, Mme

Nadeau-Whissell avait aussi envoyé une lettre à ce sujet au ministre de la Santé, Gaétan Barrette. Dans sa réponse, le sous-ministre Michel A. Bureau remet la décision entre les mains de la Maison Aube-Lumière.

La présidente du CA accueille cette réponse d'un bon oeil : « Le ministère de la Santé n'a pas à venir s'immiscer dans les actions et les missions des organismes communautaires. On s'attendait un peu à cette réaction-là et on la reçoit bien », souligne Mme Brière.

Sur le long terme

La Maison Aube-Lumière ne rejette toutefois pas l'idée de modifier sa mission pour accepter des personnes en fin de vie atteintes d'autres maladies que le cancer. « Nous sommes conscients de la demande et nous sommes d'accord avec le fait que tout le monde en fin de vie devrait avoir droit à un accompagnement comme celui que nous offrons. Nous avons un automne bien chargé avec plusieurs dossiers à mener de front. Celui-là s'ajoute et il fera partie de nos plans futurs », indique Mme Brière.

Le sujet ne sera donc pas abordé dans la prochaine rencontre du CA, comme le demandait Mme Nadeau-Whissell dans sa lettre, mais plutôt lors de rencontres de planification stratégique. Si la Maison choisit d'élargir sa mission, cela se fera à long terme. « Le CA est prêt à réfléchir à cette possibilité-là possiblement pour notre prochaine planification stratégique de trois ans, qui sera discutée à la fin 2016 ou au début 2017 », précise Mme Brière.

La présidente du CA est d'ailleurs d'avis qu'un tel changement est possible : « Il faut écouter les besoins de la population qui nous soutient, car c'est grâce à elle que nous pouvons poursuivre notre mission. Si la population nous envoie ce message-là, il faut être à l'écoute, mais on a des devoirs à faire », rappelle-t-elle.

En effet, élargir sa mission demandera une grande réflexion et plusieurs ajustements. Par exemple, établir un pronostic est possible pour une personne atteinte de cancer, mais plus difficile pour d'autres maladies. « Si la Maison Aube-Lumière hébergeait ''seulement'' 12 personnes par année parce qu'on n'a pas pu établir un pronostic à court terme, croyez-vous que la population estrienne nous appuierait autant? Moins de gens seraient en mesure de profiter de nos services », explique Mme Brière.

Pour le moment, la Maison Aube-Lumière poursuit un plan d'action triennal qui se terminera en 2017. « On rend des services qui sont très appréciés à une population très nécessiteuse. On a une liste d'attente de gens atteints de cancer qui voudraient venir chez nous. Les gens en phase terminale qui souffrent le plus sont ceux atteints de cancer, c'est l'une des raisons pour lesquelles les fondateurs ont choisi cette mission », fait valoir Élisabeth Brière.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer