Le feu ravage RadTech Innovation

L'incendie se serait déclaré dans la chambre de... (Collaboration spéciale, France Lamothe)

Agrandir

L'incendie se serait déclaré dans la chambre de peinture et se serait vite propagé par la voie de la ventilation pour courir dans le plafond et les murs.

Collaboration spéciale, France Lamothe

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nelson Fecteau
La Tribune

(Thetford Mines) Un incendie majeur a détruit une bonne partie des installations de l'entreprise RadTech Innovation, une division de RAD Technologies, lundi à Thetford Mines causant pour des centaines de milliers de dollars de dommages. Plus d'une cinquantaine de pompiers de Thetford Mines et de municipalités environnantes ont combattu les flammes alors que leur travail a été compliqué par les vents violents qui soufflaient sur la région hier matin.

Selon le chef aux opérations, Léon Bisson, l'appel est entré à la caserne vers 10 h 15 hier matin. Pour un incendie confirmé dans l'atelier de peinture. Devant l'ampleur des flammes, l'alerte générale a vite été sonnée. En plus des effectifs du Service des Incendies de Thetford Mines, des citernes et des camions-échelle de Saint-Jacques-de-Leeds, East Broughton, Adstock et Ste-Clotilde ont été demandés sur les lieux portant les effectifs à une quinzaine de véhicules de combat et une cinquantaine de pompiers qui étaient toujours sur les lieux en fin d'après-midi.

L'incendie se serait déclaré dans la chambre de peinture et se serait vite propagé par la voie de la ventilation pour courir dans le plafond et les murs. Les vents violents ont contribué à cette propagation et poussé le feu vers une autre aile de production qui a toutefois été épargné grâce au travail des pompiers.

Le secteur n'étant pas desservi par un système d'aqueduc, quatre camions-citernes ont fait la navette continuellement entre le site de l'incendie et des bornes-fontaine situées à la hauteur du studio-théâtre Paul Hébert. « En aucun temps, nous n'avons manqué d'eau », assure Léon Bisson.

L'atelier de peinture, une unité de production et les bureaux situés dans la partie avant, anciennement Bervac, ont été la proie des flammes. Par contre, d'autres unités de production et une partie de la production se trouvant à l'extérieur ont été sauvées des flammes.

Désolation

En fin d'après-midi, c'était la désolation sur les lieux du sinistre alors qu'une pelle mécanique s'affairait à retourner des amas de tôles que les pompiers arrosaient sous l'oeil de quelques travailleurs ayant défilé sur les lieux pendant toute la journée. Pendant ce temps, quelques véhicules appartenant à des travailleurs ont dû être remorqués, ces derniers ayant quitté précipitamment les lieux de l'incendie. Trousseaux de clés, cellulaires, bourses et effets personnels ont été abandonnés sur place.

Plus de 150 travailleurs y occupaient un emploi en cette période de pointe. RadTech Innovation fabrique des équipements tels des grattes et souffleuses à neige pour installer devant les tracteurs, souffleuses à débris et de nombreux autres équipements tant agricoles qu'industriels.

Les bâtiments étaient évalués à 2,3 millions $. Le nouveau président, Jean-Guy Dalton de Sherbrooke, venait d'en faire l'acquisition. Selon le Registre des entreprises du Québec, la prise en charge s'était faite le 27 janvier dernier. M. Dalton était sur place en fin d'après-midi hier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer