Bibeau souhaite faire équipe avec le nouveau ministre

La ministre du Développement international et de la... (Archives, La Tribune)

Agrandir

La ministre du Développement international et de la Francophonie du Canada Marie-Claude Bibeau souhaite faire équipe avec le nouveau ministre délégué au Loisir et au Sport du Québec et responsable de l'Estrie, Luc Fortin pour l'avancement des dossiers de la région.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La ministre du Développement international et de la Francophonie du Canada Marie-Claude Bibeau souhaite faire équipe avec le nouveau ministre délégué au Loisir et au Sport du Québec et responsable de l'Estrie, Luc Fortin pour l'avancement des dossiers de la région.

« Je suis certaine que nous ferons une bonne équipe pour défendre les dossiers de la région. Je me doute de ce qu'il vit en ce moment après sa nomination au conseil des ministres. Ça me fait très plaisir d'avoir un collègue député de la région au niveau provincial » signale la députée libérale de Compton-Stanstead.

Marie-Claude Bibeau souhaite collaborer avec Luc Fortin dans cette équipe de ministres estriens notamment au développement de l'aéroport de Sherbrooke et éventuellement dans le cadre d'un programme d'infrastructures Québec-Canada.

« Il ne faut pas oublier que nous sommes d'abord des députés de la région. Nous allons faire un bon tandem pour défendre les intérêts de l'Estrie », assure Marie-Claude Bibeau qui a parlé avec Luc Fortin, jeudi, pour le féliciter de son accession au conseil des ministres du gouvernement de Philippe Couillard.

Étant donné que l'autre ville candidate sur les rangs pour l'obtention des Jeux de la francophonie de 2021, Moncton-Dieppe au Nouveau-Brunswick, est située au Canada, Marie-Claude Bibeau ne peut pas se mouiller dans le dossier.

« Je ne peux avoir aucune influence ou implication sur le dossier de Sherbrooke. C'est mon collègue Stéphane Dion qui pilote le dossier. Lorsque le sujet est abordé, je me retire des discussions. Ce sera le cas tant et aussi longtemps que la ville-hôte ne sera pas déterminée. C'est aux deux provinces de défendre leur candidature. Cependant, si Sherbrooke obtient la présentation des Jeux de la francophonie, il est certain que je vais travailler en collaboration avec Luc Fortin à l'organisation », indique Marie-Claude Bibeau.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer