Raif Badawi a recommencé à se nourrir et va mieux

Ensaf Haidar lors d'une manifestation pour la libération... (Archives La Tribune, René Marquis)

Agrandir

Ensaf Haidar lors d'une manifestation pour la libération de son conjoint Raif Badawi.

Archives La Tribune, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Jacynthe Nadeau</p>
Jacynthe Nadeau
La Tribune

(SHERBROOKE) La deuxième grève de la faim du blogueur Raif Badawi aura été de courte durée. L'homme emprisonné en Arabie saoudite pour insulte à l'islam a recommencé à s'alimenter après deux jours de grève.

Sa conjointe Ensaf Haidar a reçu l'heureuse nouvelle, vers 5h mercredi matin (15h en Arabie saoudite), du même contact qui l'avait informée la veille que Raif Badawi refusait toute nourriture et eau depuis dimanche.

«Je n'ai pas beaucoup d'autres détails, dit Mme Haidar, il m'a dit ne t'inquiète pas, Raif a fini sa grève.»

Ensaf Haidar s'est empressée de partager l'information sur les médias sociaux mercredi matin. «Dieu merci, Raif a fini sa grève. Et nous avons des nouvelles comme quoi sa santé s'améliore», a-t-elle écrit.

En entrevue avec La Tribune, la Sherbrookoise d'adoption n'avait pas d'autres précisions à fournir sur l'état de santé de son époux. «Quand il fait la grève, ça m'inquiète beaucoup. Là il avait arrêté de manger et de boire, c'est pour ça que j'étais vraiment très inquiète», confie-t-elle.

Rappelons qu'en décembre, Raif Badawi avait fait une grève de la faim qui avait duré «quelques semaines»; elle avait pris fin quand les gardiens de prison l'avaient forcé à se nourrir, selon Mme Haidar.

Raif Badawi est emprisonné depuis plus de trois ans et demi.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer