Plan municipal d'emplois pour les jeunes des centres jeunesse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) L'Union des municipalités du Québec (UMQ) invite les municipalités de l'Estrie à adhérer au Plan municipal d'emplois pour les jeunes des centres jeunesse du Québec.

Lancé en 2013 en partenariat avec la Fondation Simple Plan, ce projet vise une meilleure intégration de ces jeunes dans leur communauté lorsqu'ils atteignent l'âge adulte.

«Chaque année, 5000 jeunes âgés de 18 ans quittent les centres jeunesse et doivent faire face aux défis que pose la vie autonome. Ce programme d'employabilité est un pont vers une meilleure intégration sociale pour ces jeunes souvent isolés», a déclaré le maire de Sherbrooke et 1er vice-président de l'UMQ, Bernard Sévigny.

«Toutes les municipalités de l'Estrie sont conviées à joindre ce mouvement de solidarité en offrant une ou des possibilités d'emplois à ces jeunes. L'UMQ croit que l'avenir des jeunes des centres jeunesse est une responsabilité collective.»

En 2015, pour la deuxième année de déploiement du plan, plus d'une trentaine de municipalités, dont Sherbrooke, y ont participé, signale un communiqué de presse. Ainsi, plus d'une cinquantaine de jeunes des centres jeunesse ont développé leurs aptitudes au travail en plus de découvrir le milieu municipal.

«En 2016, nous souhaitons déployer le plan dans toutes les régions du Québec, car nous pensons qu'ensemble nous pouvons faire la différence pour l'avenir de ces jeunes», a ajouté le président de la Commission jeunes élues et élus de l'UMQ et conseiller municipal à la Ville de Drummondville, John Husk.

Pour en connaître davantage et participer au Plan municipal d'emplois pour les jeunes des centres jeunesse du Québec, on peut consulter le site web de l'UMQ.

claude.plante@latribune.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer