Un homme de 61 ans disparu est finalement retrouvé

L'homme de 61 ans vivant avec un handicap mental qui avait été porté disparu en... (Photo fournie)

Agrandir

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) L'homme de 61 ans vivant avec un handicap mental qui avait été porté disparu en milieu d'après-midi dans l'est de Sherbrooke a été retrouvé sain et sauf dans l'ouest de la ville mardi soir un peu avant 18 h.

Carol Dumas errait sur la rue King Ouest près de l'autoroute 410 lorsqu'un passant a reconnu un individu qui répondait à sa description, soit un homme qui portait une casquette en fourrure, un jeans bleu, un manteau brun mi-cuisse, pesant 180 livres et mesurant 1,65 m.

« C'est un témoin qui a aperçu Carol Dumas grâce à la description diffusée dans les médias. Le citoyen est entré en contact avec nous », explique le porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Martin Carrier.

Dès le signalement de la disparition de Carol Dumas, le SPS a mis en place d'importantes mesures pour le retrouver.

« Nous avions établi un poste de commandement. Une vingtaine de policiers le recherchaient activement. Il a été retrouvé à l'autre bout dans la ville dans un secteur où nous ne le cherchions pas nécessairement. Il a vraisemblablement traversé la rue King à la marche d'est en ouest », constate le porte-parole du SPS.

Carol Dumas a quitté à pied le CLSC du 1200 de la rue King Est pour une direction inconnue vers 14 h 30. Craignant la santé et sécurité de l'homme qui présente des difficultés à communiquer et possédant un âge mental d'environ 3 ans, le SPS a redoublé d'efforts pour le localiser.

« C'est un homme qui ne peut dire son nom ou discuter facilement. Il n'est pas autonome et pleure beaucoup. La personne responsable de son transport vers le CLSC l'a laissé seul quelques instants à l'entrée le temps d'aller garer son véhicule. Carol Dumas a vraisemblablement profité de ce moment pour se sauver. Il n'était pas reconnu pour faire des fugues », explique le porte-parole du SPS, Martin Carrier.

Le SPS avait demandé de l'aide ses partenaires de la Société de transport de Sherbrooke, de Taxi-Sherbrooke et de la population pour retrouver l'homme qui avait été porté disparu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer