Motoneigistes égarés: quittes pour une bonne frousse

Alexandre Fontaine a mis en ligne cette photo... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Alexandre Fontaine a mis en ligne cette photo de motoneiges hors piste sur sa page Facebook la veille de la randonnée où il s'est égaré en compagnie de son ami Maxime Dumas dans le secteur des mont Groulx sur la Côte-Nord.

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) C'est en voulant prendre un autre trajet que leurs amis que Maxime Dumas et Alexandre Fontaine de Cookshire-Eaton se sont égarés dans les vastes espaces des mont Groulx sur la Côte-Nord.

deptes de la motoneige hors piste, les deux hommes ont été retrouvés sains et saufs lundi matin dans un camp de fortune par l'hélicoptère des Forces armées canadiennes qui assistaient la Sûreté du Québec dans les recherches.

Les motoneigistes étaient logés au refuge du Prospecteur situé au kilomètre 336 sur les rives du réservoir Manicouagan, à une centaine de kilomètres au nord du barrage Daniel-Johnson, à Manic-5.

« Nous sommes vraiment soulagés que cette affaire se termine bien. Nous étions très inquiets », explique Marcel Fontaine, le père d'Alexandre.

Les proches des deux motoneigistes ont été avisés de leur disparition dimanche en soirée.

« Dans ces grands espaces et avec le froid dans les montagnes, je craignais cette nuit qu'ils auraient à passer la nuit en forêt. Disons que je n'ai pas dormi beaucoup », soutient Marcel Fontaine.

Le groupe de motoneigistes du secteur de Cookshire-Eaton multiplie les randonnées hors sentier dans les grands espaces québécois depuis quelques années, se rendant notamment dans le parc des Laurentides ou en Gaspésie.

« C'était la première fois qu'ils se rendaient dans ce coin-là. Ce sont des maniaques de motoneige hors piste. Habituellement, ils partent avec un guide. Je ne crois pas qu'ils en avaient un avec eux dimanche. Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi ils n'étaient pas accompagnés de quelqu'un qui connaissait le coin, surtout que ce secteur est très éloigné », signale M. Fontaine.

« Nuit d'enfer »

Le groupe se trouvait sur la Côte-Nord depuis vendredi dernier pour découvrir le secteur des monts Groulx.

« Ils avaient des motoneiges flambant neuves munies d'un GPS. Alexandre et Maxime ont quitté les quatre autres gars du groupe pour prendre un autre chemin, mais ils se sont perdus », constate Marcel Fontaine.

Comme ils ne sont pas revenus au refuge, le reste du groupe a organisé une battue, sans succès. La Sûreté du Québec a été contactée vers 21 h dimanche soir.

« Les deux motoneigistes ont été retrouvés sains et saufs dans un camp qu'ils ont trouvé par hasard. Ils n'étaient pas très loin du camp où ils logeaient », explique le porte-parole de la SQ, le sergent Jean Tremblay.

Au camp Prospecteur, le personnel était soulagé du dénouement heureux, mais impossible de parler aux membres du groupe.

« L'important demeure que les deux motoneigistes ont été retrouvés sains et saufs. Nous venons de vivre une nuit d'enfer, mais au moins il y a une bonne grande nouvelle ce matin (lundi) », a mentionné la responsable du Camp du Prospecteur.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer