Vallières et Rayes à la même porte à Windsor

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Tribune

(SHERBROOKE) La partisanerie demeurera au pied de la porte au 22 A de la rue Saint-Georges, à Windsor.

Dans le but de faciliter l'accessibilité de leurs services aux citoyens, la députée de Richmond et whip adjointe du gouvernement libéral provincial, Karine Vallières, ainsi que le député fédéral conservateur de Richmond-Arthabaska, Alain Rayes, ont inauguré un bureau commun dans l'édifice de l'ancien hôtel de ville windsorois la semaine dernière. Le point de services permettra de répondre aux besoins des citoyens du secteur du Val-Saint-François.

« Je parle souvent de transpartisanerie, c'est-à-dire de défaire les barrières, a expliqué Karine Vallières. Partager un bureau de circonscription avec un député fédéral est une belle façon concrète de faire de la politique autrement, d'unir nos forces pour le bien de l'ensemble de la collectivité. »

« En tant que nouveau député de Richmond-Arthabaska, il était important pour moi d'être accessible à l'ensemble des citoyens, a quant à lui mentionné Alain Rayes. Le bureau de la rue Saint-Georges est déjà connu des gens du secteur, puisque c'est là où mon prédécesseur les rencontrait. Partager le même bureau que ma collègue Karine Vallières, c'est aussi envoyer un message clair que je veux travailler en collaboration avec tous les partenaires du milieu. »

L'équipe du député fédéral sera présente tous les mardis, de 9 h à 12 h, de même que sur rendez-vous lorsque nécessaire. De son côté, comme c'est le cas depuis 2012, l'équipe de la députée Karine Vallières sera présente selon les besoins et pour des rencontres en personne les mercredis et jeudis à Windsor.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer