Manifestation régionale contre les coupes dans les CPE

Les CPE de l'Estrie préparent une manifestation régionale... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Les CPE de l'Estrie préparent une manifestation régionale à Sherbrooke le 7 février prochain.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les Centres de la petite enfance (CPE) de l'Estrie préparent une manifestation régionale à Sherbrooke le 7 février prochain pour dénoncer les compressions de 120 millions $ annoncées par le gouvernement Couillard.

Plus de 75 pour cent des CPE membres du Regroupement des centres de la petite enfance des Cantons-de-l'Est (RCPECE) étaient réunis pour établir le plan de mobilisation.

« Ce que nous voulons, c'est l'annulation des compressions de 120 millions $ dans le réseau des CPE au Québec au nom de la qualité des services pour les enfants », explique la directrice générale du RCPECE, Lucie Therriault.

Le RCPECE rappelle que depuis 2006, les centres de la petite enfance (CPE) et les bureaux coordonnateurs (BC) ont subi, au nom de la rigueur budgétaire, des compressions de plus de 400 M$. Il estime ces compressions supplémentaires de 120 millions $ entraineront inévitablement une diminution des services directs aux enfants et de la qualité des services offerts. Le regroupement estime que la ministre de la Famille refuse de reconnaitre la qualité et la mission éducative des services.

Les gestionnaires de CPE de l'Estrie doivent recommander à leur conseil d'administration d'adopter une motion d'interruption de service au cours des prochaines semaines.

« Nous espérons ne pas avoir à nous rendre là. Chaque CPE pourra moduler cette interruption de la façon qu'il le désire en suspendant les services quelques heures, en les retardant ou en fermant une journée », mentionne Lucie Therriault.

Le regroupement espère que la population se joindra aux parents, grands-parents, employés et gestionnaires de CPE au début février entre 10 h et midi en même temps que la manifestation nationale.

« Le lieu reste à confirmer, mais nous espérons que les gens viendront signifier leur mécontentement à l'égard de ces compressions », explique Mme Therriault.

Elle invite les citoyens à se rendre signer la pétition « Réinvestissement dans les services garde éducatifs de qualité ».

« Nous voulons que l'Estrie contribue de façon importante pour atteindre l'objectif de 100 000 signatures. Les gens sont invités à partager le lien de cette pétition sur les médias sociaux. Nous invitons aussi au port du morceau de casse-tête pour nous appuyer dans cette cause importante », mentionne Lucie Therriault.

Le regroupement des CPE fera parvenir aux cinq députés de la région des lettres informatives sur l'impact de ces coupes dans les CPE et sollicitera des rencontres. Le PDG de l'Association québécoise des CPE sera aussi dans la région les 1er et 2 février.

Les chaînes humaines vont se poursuivre à 8 h les lundis matin dans certains CPE de la région.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer