Dusseault préoccupé par le faible revenu des Sherbrookois

Le député de Sherbrooke à la Chambre des... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Le député de Sherbrooke à la Chambre des communes, Pierre-Luc Dusseault, prend au sérieux les récentes données l'Institut de la statistique du Québec concernant le revenu disponible des Sherbrookois.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le député de Sherbrooke à la Chambre des communes, Pierre-Luc Dusseault, prend au sérieux les récentes données l'Institut de la statistique du Québec (ISQ) concernant le revenu disponible des Sherbrookois.

Alors que les Québécois ont le revenu le plus faible au Canada, celui des Sherbrookois est bien inférieur à celui de la moyenne provinciale avec 23 813 $.

« C'est préoccupant, lance Pierre-Luc Dusseault. Historiquement, les salaires ont toujours été plus bas dans la région de l'Estrie, mais là on est en queue de peloton. »

« Ça fait partie des enjeux que nous allons surveiller de près. Le fédéral a un rôle à jouer là-dedans. »

Pour le député du NPD, il faut dégourdir le secteur manufacturier et créer de bons emplois bien payés. « Sherbrooke est une ville de services, c'est connu. On doit diversifier l'économie, mieux arrimer les besoins de l'industrie en main-d'oeuvre qualifiée et le monde de l'éducation », affirme-t-il.

« Il nous faut plus d'emplois manufacturiers. C'est important pour diversifier l'économie. »

M. Dusseault, qui vient d'être nommé critique en matière de Revenu national, souhaite que le gouvernement de Justin Trudeau fasse davantage la promotion des crédits d'impôt aux entreprises pour l'embauche de jeunes travailleurs.

Les entreprises ont avantage à profiter actuellement de la faiblesse du dollar canadien par rapport à celui des États-Unis, même si cela peut cacher un piège, dit-il.

« La région de Sherbrooke est située près de la frontière américaine. Nos entreprises pourraient profiter d'un dollar plus faible », analyse-t-il.

« Mais les gens de l'industrie hésitent, car c'est peu fiable. La valeur du dollar canadien varie. C'est difficile de s'y fier. »

Avec Mulcair

À titre de porte-parole en matière de Revenu national pour la deuxième opposition à Ottawa, Pierre-Luc Dusseault verra à l'application des lois fiscales du fédéral au pays.

Le député de Sherbrooke participait à la réunion du caucus de son parti à Montebello, dans l'Outaouais. Malgré les critiques et les questions sur l'avenir politique de Thomas Mulcair à la suite de la défaite cuisante du NPD aux élections d'octobre, Pierre-Luc Dusseault se range derrière son chef.

« Nous aurions aimé être au pouvoir. Le résultat nous a déçus. »

« Mais M. Mulcair a prouvé son efficacité comme chef de l'opposition contre Stephen Harper et il le fera contre Justin Trudeau », assure-t-il.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer