La FSSS fait pression sur l'équité salariale

Le président de la FSSS-CSN, Jeff Begley, a... (Spectre, Jessica Garneau)

Agrandir

Le président de la FSSS-CSN, Jeff Begley, a profité de la tenue du Conseil fédéral de négociation de son organisation pour dénoncer la position du gouvernement Couillard dans le dossier de l'équité salariale. M. Begley était accompagné de deux vice-présidentes de la FSSS, Josée Marcotte (à gauche) et de Nadine Lambert.

Spectre, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Alain Goupil</p>
Alain Goupil
La Tribune

(SHERBROOKE) Le bras de fer se poursuit entre le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, et la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN). Cette fois, l'affrontement porte sur l'équité salariale.

En plus de rejeter l'entente de principe conclue dans le secteur public avant Noël, la FSSS refuse de se voir imposer celle intervenue avec la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec (FIIQ) concernant l'équité salariale.

La FSSS reproche au gouvernement d'avoir manqué à son engagement de vouloir en arriver à une entente avec tous les acteurs du réseau de la santé dans le dossier de l'équité salariale. Selon elle, le gouvernement tente de profiter de la signature de cette entente pour exiger le retrait des plaintes déposées en 2010 par la FSSS pour non respect de la Loi sur l'équité salariale.

«Le Conseil du trésor nous a dit que, tant que la FSSS n'acceptera pas l'entente de la FIIQ, il n'y aura pas d'avancée en matière salariale... Pour nous, ce processus est inacceptable», a rétorqué le président de la FSSS, Jeff Begley, lors d'une conférence de presse tenue mercredi à l'ouverture du Conseil fédéral de négociation de la FSSS qui réunit quelque 600 délégués pendant deux jours à Sherbrooke.

Sa vice-présidente, Josée Marcotte, estime que la position du gouvernement Couillard représente «une offensive à l'égard des femmes» puisque celles-ci occupent 80% des emplois dans le réseau de la santé et des services sociaux. Elle déplore en outre la confusion que provoque cette entente avec la FIIQ et l'ensemble des enjeux débattus dans le cadre des négociations du secteur public.

Deux choses différentes

«Pour nous, la négociation, c'est une chose, et la loi sur l'équité, c'est autre chose. On ne peut pas, sur le dos des femmes, dire: ''On ne vous accordera pas des augmentations salariales si vous ne renoncez pas à éliminer la discrimination dans les emplois que vous occupez.'' Déjà que les emplois dans le réseau de la santé et dans l'éducation accusent un retard comparativement à d'autres secteurs d'emplois... C'est ni plus ni moins de dire aux femmes que non seulement la valeur de vos emplois, comparativement à d'autres secteurs est moindre, mais qu'en plus on vous demande de renoncer à un droit fondamental», a illustré Mme Marcotte.

Son homologue Nadine Lambert a quant à elle fait valoir que plusieurs emplois dans le réseau ont fait l'objet de modifications au cours des dernières années, entraînant une augmentation des responsabilités, et que ces changements ne se sont toujours pas traduits par une rémunération appropriée.

«Encore une fois, on assiste de la part du gouvernement Couillard à une offensive contre les femmes et nous n'avons pas dit notre dernier mot. On s'est battus pour avoir une Loi sur l'équité salariale au Québec. Le gouvernement, comme tous les autres employeurs au Québec doit la respecter et c'est ce qu'on entend faire au cours des prochaines semaines. On veut poursuivre les discussions avec le Conseil du trésor pour trouver une juste application de la Loi sur l'équité salariale», a ajouté Josée Marcotte.

Partager

À lire aussi

  • La FSSS manifeste sur la King Ouest

    Sherbrooke

    La FSSS manifeste sur la King Ouest

    La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) a poursuivi son offensive contre le président du Conseil du trésor, Martin Coîteux,... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer