Superclinique à Sherbrooke : « Trop tôt pour se prononcer »

Un complexe immobilier de plusieurs dizaines de millions... (Spectre Média, Jessica Garneau)

Agrandir

Un complexe immobilier de plusieurs dizaines de millions de dollars, auquel serait rattachée la première superclinique de santé en Estrie, pourrait voir le jour sur le site ayant abrité le centre de distribution de BRP et la chocolaterie Lowney's.

Spectre Média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Devant un projet autant « hypothétique » qu'« embryonnaire », des élus du secteur de Rock Forest-Saint-Élie-Deauville ne s'emballent pas d'emblée devant la possibilité qu'une superclinique soit érigée près de l'autoroute 410.

« Il va falloir attendre avant de se prononcer davantage, parce que c'est très hypothétique. On n'a tellement pas d'informations, qu'il faudra attendre de voir c'est quoi le projet, car il y aura aussi un paquet d'étapes à franchir. En tant que conseiller de Rock Forest, ça peut sembler intéressant, mais qu'en est-il pour la Ville dans l'ensemble? Je verrai ce que ça nous enlève et ce que ça nous rapporte éventuellement, mais pour l'instant, il est vraiment trop tôt pour se prononcer », soutient le conseiller dans le district des Chateaux-d'Eau, Bruno Vachon.

Samedi, La Tribune rapportait en exclusivité qu'un complexe immobilier de plusieurs dizaines de millions de dollars, auquel serait rattachée la première superclinique de santé en Estrie, pourrait voir le jour sur le site ayant abrité le centre de distribution de BRP et la chocolaterie Lowney's.

Dans un souci d'accessibilité aux soins, les supercliniques viseraient à réunir sous un même toit des groupes de médecins, des infirmières et autres professionnels de la santé qui prodigueraient des services hors du cadre hospitalier. Le Dr Robert Fradet, directeur médical des deux centres de radiologie privés de Sherbrooke, a déjà indiqué que le Centre de radiologie de l'Estrie, situé à Rock Forest, pourrait migrer vers la superclinique advenant la création de cette dernière.

« Je vois ça d'un bon oeil, mais il n'y a toujours pas eu d'analyses, souligne quant à elle la conseillère du district de Deauville, Diane Delisle. Je n'en avais jamais entendu parler avant de l'apprendre dans La Tribune samedi même si je siège au comité consultatif d'urbanisme, c'est donc dire à quel point c'est embryonnaire. Que ça (le Centre de radiologie) s'intègre dans une superclinique qui n'est pas si loin, je vois ça d'un bon oeil vu l'ampleur du projet, mais il ne faudrait cependant pas perdre la clinique médicale! Là, on se battrait pour la garder. Il faut garder ces services à proximité. »

Annie Godbout, du district de Rock Forest, se disait dans l'incapacité de prendre position actuellement.

« Je trouve ça difficile, parce qu'on a aucune idée c'est quoi le projet. Tout ce que je peux dire, c'est que si je me fie à la réaction favorable des gens envers le projet de résidences pour personnes âgées à la Plaza de l'Ouest, les gens de Rock Forest aimeraient certainement avoir une superclinique. »

Le président du comité exécutif, Serge Paquin, n'a pas voulu commenter.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer