La convention des professeurs prolongée d'un an à Bishop's

La prolongation du contrat de travail s'est faite... (Archives La Tribune)

Agrandir

La prolongation du contrat de travail s'est faite afin de permettre à l'institution anglophone de travailler sur son plan de redressement sans être en négociation.

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) En raison de la situation financière à Bishop's, la convention collective des professeurs et des bibliothécaires de l'Université Bishop's est prolongée d'un an, soit jusqu'au 1er juillet 2016. Les employés doivent du même coup composer avec un gel de salaire.

Selon la présidente de l'Association des professeurs de l'Université Bishop's (APBU), Virginia Stroeher, la prolongation du contrat de travail s'est faite afin de permettre à l'institution anglophone de travailler sur son plan de redressement sans être en négociation.

« On voulait laisser le temps à l'Université de travailler au plan de redressement », souligne Mme Stroeher, qui précise que la convention collective devait se terminer en juillet 2015.

Le contexte budgétaire est difficile sur le campus lennoxvillois. Bishop's s'attend à terminer l'année financière 2015-2016 avec un déficit d'environ 4,5 M$.

La direction a déposé un budget déficitaire de 4,5 M$ pour l'année financière en cours, et ses projections laissent croire qu'elle devrait terminer l'année financière avec un déficit de cette ampleur. En conséquence, Québec a retenu une subvention conditionnelle de l'ordre de 2,2 M$.

En équilibre en 2019-2020

Selon le plan de redressement que Bishop's a dû produire, elle devra revenir à l'équilibre budgétaire pour 2019-2020.

Le report de la fin de la convention collective a fait l'objet d'un vote; les employés ont démontré un important soutien à l'institution, selon Mme Stroeher. Interrogée à savoir s'il s'agissait d'une demande de Bishop's, Mme Stroeher a indiqué qu'il s'agissait d'une volonté partagée par l'instance syndicale et la partie patronale.

Bishop's doit tout de même négocier avec ses chargés de cours et ce sera aussi le cas du côté des employés de soutien, à moins d'un revirement.

Rappelons que les compressions budgétaires imposées par Québec totalisent 2,3 M$ pour l'année financière en cours. Bishop's gère un budget de l'ordre de 48 M$.

À l'Université de Sherbrooke, la direction avait demandé au Syndicat des professeures et professeurs de l'UdeS (SPPUS) de prolonger la convention collective, échue depuis mars dernier. La demande a toutefois été refusée, l'instance syndicale faisant valoir qu'elle a déjà fait beaucoup de concessions. Isabelle Pion

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer