UdeS : 47 M$ pour une cinquantaine de projets

Le coprésident de la campagne majeure de financement,... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Le coprésident de la campagne majeure de financement, Roger Noël, et Normand Legault, président de la campagne, ont dévoilé les détails de la campagne de financement D'avenirs et de passions, jeudi.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Plus de 47 millions de dollars ont été amassés ou promis afin de réaliser une cinquantaine de projets à l'Université de Sherbrooke, dans le cadre de sa campagne de financement. L'UdeS a lancé officiellement jeudi sa campagne majeure de financement « D'avenirs et de passions », en présence du président de la campagne, Normand Legault. L'institution caresse plusieurs projets d'agrandissement pour ses facultés et la création de chaires de recherche.

Jusqu'ici, plus de 19 M$ ont été amassés au sein de la communauté universitaire, soit environ trois fois la somme recueillie à l'interne lors de la précédente collecte de fonds.

« Une cinquantaine de projets ont été priorisés par la campagne et ont commencé à être présentés aux donateurs », a précisé Normand Legault, diplômé de l'Université de Sherbrooke et ancien président du Grand Prix du Canada. « Les projets auront des retombées qui touchent toute la communauté. »

« Plus de 47 millions ont été amassés ou promis et ce n'est pas terminé. Notre précédente campagne avait permis de recueillir 50 M$ », a souligné celui qui est très connu du public notamment grâce à sa participation à l'émission Dans l'oeil du dragon.

La rectrice de l'Université de Sherbrooke, Luce Samoisette, a profité de l'occasion pour rappeler qu'elle a maintes fois interpellé Québec en raison du contexte budgétaire dans le monde de l'éducation.

« Pour avoir davantage d'impacts sur la société, il faut avoir accès à des moyens adéquats. C'est pourquoi j'interpelle régulièrement le gouvernement pour qu'il fasse de l'éducation une priorité nationale, sinon la priorité nationale (...) Il nous faut, en tant que société, des objectifs ambitieux en termes de diplomation. Il nous faut des politiques clairvoyantes sur les universités et sur la recherche. (...) Ce n'est pas tout de revendiquer, nous ne ménageons aucun effort pour nous donner les moyens de nos ambitions. »

Plusieurs projets sélectionnés dans le cadre de la campagne sont déjà connus. C'est le cas par exemple du studio de création caressé par la faculté de génie, évalué à environ 8 M$.

La faculté aimerait ainsi avoir un espace où les étudiants pourraient réaliser leurs projets de conception.

La faculté d'administration souhaite depuis plusieurs années agrandir. Même scénario du côté de la faculté d'éducation physique et sportive, qui vise un agrandissement. La bibliothèque de droit doit aussi faire l'objet d'une importante cure de rajeunissement. 

L'UdeS mène sa sixième campagne majeure de financement. Cette fois-ci, aucun objectif précis n'a été dévoilé. Selon la rectrice, il s'agit d'une nouvelle façon de faire. 

« Il n'y a pas d'objectif financier déterminé. C'est un autre concept de grande campagne, c'est un concept par projet. On a identifié une cinquantaine de projets dans nos huit facultés et nos centres de formation et ce sont ces projets-là que nous présentons aux donateurs pour les intéresser à financer », précise Mme Samoisette.

« Un des projets, c'est le projet phare que l'on a présenté juste avant les Fêtes, qui est le projet du pôle d'entrepreneuriat de Sherbrooke (...) Pour nous, c'est un volet très important, mais il reste aussi tous les autres domaines, car les donateurs vont s'intéresser à tous les autres domaines. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer