Le SPS s'attaque aux délinquants de l'hiver

Les policiers de Sherbrooke auront à l'oeil les... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Les policiers de Sherbrooke auront à l'oeil les automobilistes qui ne déneigent pas leur véhicule ou qui roulent avec des pneus d'été et n'adaptent pas leur conduite aux conditions hivernales.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les automobilistes qui conduisent des igloos mobiles, avec des pneus d'été, de trop près ou qui n'adaptent pas leur vitesse aux conditions hivernales vont être sanctionnés par le Service de police de Sherbrooke.

Ces infractions peuvent coûter cher aux automobilistes qui ne s'adaptent pas aux conditions hivernales.

Omettre de déblayer son véhicule et son pare-brise avant de prendre la route peut entraîner l'émission d'un constat d'infraction de 169 $.

« Ça vaut la peine de prendre trois minutes le matin pour bien dégager son véhicule pour avoir une bonne vision. Sans compter que de ne pas dégager son véhicule peut être très dangereux. C'est un petit détail qui peut permettre de voir les autres utilisateurs de la route. Causer un accident avec blessé ou mortel en conduisant un véhicule qui n'est pas bien dégagé peut même entraîner des accusations criminelles », prévient le porte-parole du SPS, Martin Carrier.

Dans le cadre de son plan annuel relatif aux infractions au Code de la sécurité routière (CSR), le SPS effectuera des opérations de répression envers plusieurs autres problématiques reliées à la conduite hivernale.

« Nous allons effectuer diverses vérifications au cours du mois de janvier. Nous mettrons en place des barrages pour vérifier les pneus d'hiver. Tous les véhicules doivent en posséder avec le pictogramme de flocon de neige entre le 15 décembre et le 15 mars. C'est une infraction qui peut coûter 311 $ », mentionne le porte-parole du SPS.

Les automobilistes qui suivent les autres véhicules de trop près ou qui n'adaptent pas leur vitesse aux conditions routières sont aussi passibles de contraventions variant de 107 $ à 169 $ avec l'ajout de deux points d'inaptitude.

« Ces deux types de comportements causent la grande majorité des accidents en hiver. Nous y porterons une attention particulière au cours du mois de janvier. C'est la première année que nous ciblons des comportements spécifiques reliés à la conduite hivernale », mentionne le porte-parole du SPS.

Les patrouilleurs affectés à l'escouade circulation vont porter une attention particulière à ces quatre cibles hivernales.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer