Lent départ au parc du Mont-Orford

Le parc national du Mont-Orford a accueilli de... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Le parc national du Mont-Orford a accueilli de nombreux amateurs de ski de randonnée depuis le 29 décembre dernier.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le long congé des fêtes a mal commencé au parc national du Mont-Orford, mais il s'est terminé sur une note encourageante grâce aux chutes de neige enregistrées depuis le 29 décembre dernier.

Lundi, la totalité du réseau de sentiers de ski de randonnée du parc du Mont-Orford, qui s'étend sur 76 kilomètres, était accessible. Et plus des deux tiers de ses sentiers de raquettes étaient praticables.

« La période qui s'amorce après le 25 décembre est toujours importante pour nous, tout comme pour les stations de ski alpin, note la directrice de l'aire protégée, Brigitte Marchand. On a perdu quelques journées, cette année, parce qu'il n'y a pas eu de neige avant le 29 décembre. Par contre, après l'arrivée de la neige, on a vu une nette différence : les gens sont venus nombreux et ils étaient heureux. »

Brigitte Marchand souligne que des dizaines d'Ontariens et d'Américains sont débarqués au parc du Mont-Orford pendant le congé des fêtes, ce qui constitue une excellente nouvelle dans les circonstances.

La directrice du parc rapporte aussi que décembre a été décevant au plan financier pour son organisation. Cela dit, ses prévisions pour le mois de janvier sont relativement optimistes.

Bien que la situation vécue cette année puisse paraître exceptionnelle, Mme Marchand remarque que le début de la saison hivernale 2014-2015 du parc avait été plus désastreux encore. « On avait été en mesure d'ouvrir assez tôt nos sentiers de raquettes et de ski l'an dernier. Mais on avait perdu toute la neige tombée une fois le temps des Fêtes arrivé. Ça avait créé une situation pire que cette année », note-t-elle.

La randonnée populaire

Avant les chutes de neige survenues ces derniers jours, Brigitte

Marchand a été en mesure de constater que la popularité de la randonnée pédestre demeure en croissance.

« La randonnée pédestre est de plus en plus populaire auprès de différentes clientèles. Beaucoup de gens ont d'ailleurs profité de nos sentiers de randonnée, en décembre, dans les semaines qui ont précédé les premières vraies chutes de neige. »

Et le temps doux en décembre n'a pas souri uniquement aux amateurs de randonnée pédestre. Les travaux amorcés pour améliorer le camping du parc se sont en effet poursuivis plus longtemps que prévu l'automne dernier. Dans le cadre des travaux en cours, de nombreux espaces de camping seront agrandis.

Ajoutons qu'un nouveau centre de services est en construction en bordure du lac Stukely. Il comprendra notamment un dépanneur, un comptoir de service alimentaire, des installations sanitaires ainsi qu'une boutique nature.

On ignore à quel moment exactement les travaux entrepris seront terminés. Brigitte Marchand semble cependant confiante que tout sera complété avant le mois de juillet 2016. « On souhaite une ouverture du secteur Stukely pour les premières grosses fins de semaine de l'été », confie-t-elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer