La neige stimule les consommateurs

L'esprit des Fêtes semble avoir mis plus de... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

L'esprit des Fêtes semble avoir mis plus de temps qu'à l'habitude avant d'arriver dans les magasins cette année, selon les commerçants du Carrefour de l'Estrie interrogés par La Tribune.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) L'arrivée de Noël semble en avoir pris plusieurs par surprise, puisque le tapis de neige qui l'annonce habituellement faisait défaut cette année. « Il faisait vraiment chaud, donc les gens ne semblaient pas être dans l'esprit d'acheter des cadeaux. On voyait beaucoup de monde dans le centre d'achats, mais ils n'avaient presque pas de sacs », relève le directeur adjoint de la boutique Ernest, Frédérick Beaulieu. « Dès qu'il y a eu de la neige, ç'a beaucoup aidé. »

Selon M. Beaulieu, ce sont les périodes de spéciaux qui ont attiré le plus de clients. « Ç'a débuté au Black Friday, à la mi-novembre. On a eu un petit moment tranquille au mois de décembre, et c'est revenu à la normale [lors des soldes d'Après-Noël] », a-t-il constaté.

Une situation semblable a été remarquée au H&M. « Ça a très bien été, on a eu un bon temps des fêtes, même s'il a été retardé un peu. Les employés qui étaient là au Boxing Day m'ont dit que ça avait bougé en masse, et le magasin était encore plein aujourd'hui », rapportait lundi Johanne Paré, gérante de la présentation visuelle.

« L'esprit des Fêtes a pris plus de temps avant d'arriver dans les magasins », remarque également Magalie Desmarais, assistante-gérante chez Stokes. « Mais on a eu un achalandage semblable à d'habitude. »

Comme le Boxing Day tombait cette année un samedi, les commerces étaient tenus par la loi de fermer à 17 h (plutôt que 21 h). « On a vu une différence puisque la journée était plus courte que d'habitude, mais tout le temps où on a été ouvert, ç'a bien été », affirme Mme Desmarais.

À la bijouterie Caroline Néron, on dit plutôt que la neige n'a pas changé grand-chose aux ventes. Les bijoux restent des classiques à offrir à Noël, et la promotion d'Après-Noël tient encore les employés fort occupés.

Dépendant de la neige

Esprit des Fêtes ou pas, certains commerces sont carrément dépendants de la météo pour certains de leurs produits.

C'est le cas notamment du Sports Experts, en ce qui concerne l'équipement de sports d'hiver.

« À partir du moment où il a neigé, c'était merveilleux. C'est sûr que s'il n'y a pas de neige et qu'il fait six degrés, que le ski et les patinoires ne sont pas ouverts, ça devient plus difficile pour nous », soulève le copropriétaire de l'endroit, Simon Gagnon.

« Mais on est chanceux; puisque nous sommes des généralistes, nous avons plusieurs départements et sports différents. Quand le ski va moins bien, le hockey, qui n'est pas affecté par la température, peut bien aller », tempère-t-il.

Les soldes d'Après-Noël ont également attiré leur lot de consommateurs au magasin. « Ça s'est étiré sur plus longtemps qu'à l'habitude, ç'a duré deux ou trois jours. C'est moins un rush de quatre heures. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer