Zoom sur les bonnes nouvellles de 2015

Un rassemblement en soutien à la candidature de... (La Tribune archives, Frédéric Côté)

Agrandir

Un rassemblement en soutien à la candidature de Sherbrooke pour l'obtention des Jeux de la francophonie a entre autres été organisé devant l'hôtel de ville.

La Tribune archives, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Tribune

On dit des journalistes qu'ils ne rapportent que les mauvaises nouvelles.

Mais c'est faux! Ceux qui écrivent chaque jour dans les pages de votre quotidien aiment bien rapporter les bonnes nouvelles. L'équipe vous livre ici un aperçu des « bons coups » qui sont ressortis en 2015.

Les Jeux de la francophonie

Sherbrooke a déposé sa candidature pour l'obtention des Jeux de la francophonie de 2021. La compétition qui regroupe une soixantaine d'États comporte des épreuves sportives et culturelles. Les villes de Moncton-Dieppe et La Guadeloupe sont aussi sur les rangs. Les autorités municipales travaillent maintenant à convaincre le reste de la francophonie que Sherbrooke est la meilleure candidate. Un rassemblement a entre autres été organisé devant l'hôtel de ville et le maire Bernard Sévigny s'est rendu à Paris où, avec le président d'honneur du comité de candidature, Jean Charest, il a vanté les atouts de Sherbrooke. Jonathan Custeau

On dit des journalistes qu'ils ne rapportent que les... (La Tribune, archives) - image 3.0

Agrandir

La Tribune, archives

Sursis au Centennial

Il n'y a pas que la directrice du Centennial Luce Couture qui s'est trouvé soulagée lors de l'annonce de soutien financier de la Ville de Sherbrooke, qui a ajouté 75 000 $ aux sommes déjà consenties par l'Université Bishop's, le Conseil des arts et de la culture et le ministère de la Culture et des Communications. Dans une ville de 160 000 personnes où s'entrecroisent quelque 30 000 étudiants, chaque salle de spectacle est investie d'une mission précise. Celle du Centennial, axée entre autres autour de la danse, de la musique classique, du monde et du jazz, permet aux plus audacieux des rencontres rarissimes. Que la Ville ait décidé de faire sa juste part en culture alors qu'elle le fait fréquemment en sport et loisir était de bon ton. Il faut désormais que les Sherbrookois en fassent autant en profitant de la programmation. Sonia Bolduc

On dit des journalistes qu'ils ne... (La Tribune archives, Julien Chamberland) - image 4.0

Agrandir

La Tribune archives, Julien Chamberland

Un mal pour un bien

Les employés de BRP ont appris avec soulagement au début décembre que l'entreprise allait investir 118 millions $ dans ses activités manufacturières à Valcourt au cours des cinq prochaines années.

Quelque 1600 travailleurs subiront toutefois un gel de salaire de trois à cinq ans, mais aucune perte d'emploi n'est en vue. La direction de l'entreprise semble écarter pour le moment tout scénario de transfert de production vers le Mexique, où elle assemble les motomarines depuis 2012.

La dernière fois que les employés de BRP ont tous été réunis en assemblée générale, c'était pour annoncer le transfert de la production de motomarines Sea-Doo au Mexique. Cela avait entraîné la perte de 500 emplois. Chloé Cotnoir

On dit des journalistes qu'ils ne... (La Tribune archives, Frédéric Côté) - image 5.0

Agrandir

La Tribune archives, Frédéric Côté

CelluForce de Windsor redémarre

Après plus de deux années et demie de mise en veilleuse, les activités ont repris à l'usine CelluForce de Windsor, dans la cour de la papetière Domtar.

La dizaine d'employés rappelés au travail a le mandat de transformer les inventaires de nanocellulose cristalline (NCC) et de poursuivre l'optimisation des procédés de fabrication. Si on ne parle pas encore de relancer la fabrication de ces cristaux tirés de la fibre du bois, c'est tout de même de bon augure pour l'usine de démonstration inaugurée en 2012 et mise en dormance dès janvier suivant.

CelluForce a établi à Windsor sa première usine de démonstration au monde. Ses actionnaires sont Domtar, FPInnovations et maintenant Schlumberger Canada. L'installation a nécessité des investissements initiaux de

43 millions$, dont 30 millions $ en provenance des gouvernements. Chloé Cotnoir

Marie-Claude Bibeau et le premier ministre Justin Trudeau... (La Presse Canadienne, archives) - image 6.0

Agrandir

Marie-Claude Bibeau et le premier ministre Justin Trudeau

La Presse Canadienne, archives

Sherbrooke de retour au cabinet ministériel fédéral

Sherbrooke a fait un retour au cabinet ministériel fédéral avec la nomination de la députée de Compton-Stanstead.

Le 4 novembre dernier, Marie-Claude Bibeau a été nommée ministre du Développement international et de la Francophonie par le premier ministre du Canada, Justin Trudeau.

Quelques jours après avoir été assermentée au cabinet, Marie-Claude Bibeau a été nommée par son collègue, le ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, John McCallum, sur le comité spécial chargé d'aider à faire venir 25 000 réfugiés syriens au pays.

Il faut remonter de 20 ans pour retrouver un autre député de Sherbrooke au conseil exécutif du parlement canadien, alors que Jean Charest y siégeait comme ministre conservateur de l'Environnement. René-Charles Quirion

On dit des journalistes qu'ils ne rapportent que les... (La Tribune, archives) - image 7.0

Agrandir

La Tribune, archives

Cowboys à Vegas

Le spectacle Cowboys, de Québec Issime, qui a terminé sa deuxième année de résidence à la place Nikitotek, a attiré en 2015 l'attention d'un important producteur américain. Friands du country, les Américains pourraient avoir droit à leur propre version de la revue musicale De Willie à Dolly. Une rumeur persistante envoyait même le spectacle à Las Vegas. Une équipe de six caméramans a réalisé une captation en images HD du spectacle à Sherbrooke pendant l'été pour vendre le concept aux États-Unis. Les artistes québécois seraient les premiers à interpréter les chansons du spectacle chez l'Oncle Sam. Jonathan Custeau

On dit des journalistes qu'ils ne... (La Tribune archives, Maxime Picard) - image 8.0

Agrandir

La Tribune archives, Maxime Picard

La construction du Complexe Le Baron

La construction du nouveau complexe Le Baron s'est terminée en 2015. Le projet de 30 M$, qui a pris forme au cours des 14 derniers mois, comprend la construction de deux bâtiments d'une superficie totale de 150 000 pieds carrés, dont plus de 50 pour cent sont déjà occupés. BRP, le principal locataire, a déménagé dans ses nouveaux locaux en novembre. L'entreprise occupe près de 60 000 pieds carrés. Par ailleurs, Héma-Québec ouvrira son Centre de plasma dans le nouveau complexe en janvier. Le promoteur, le Groupe Immex, est en négociation avec d'autres locataires potentiels et se dit satisfait de la réalisation du projet. Mélanie Noël

On dit des journalistes qu'ils ne... (La Tribune archives, Julien Chamberland) - image 9.0

Agrandir

La Tribune archives, Julien Chamberland

Ne jamais baisser les bras

À intervalle régulier ils sont là, postés devant l'hôtel de ville, à réclamer la libération du blogueur Raif Badawi. Ils auraient pu s'essouffler, mais non. De semaine en semaine, de mois en mois, ils reviennent, infatigables, pour ne pas qu'on oublie le prisonnier d'opinion qui croupit dans une prison d'Arabie saoudite. Ensemble, avec la conjointe du blogueur, Ensaf Haidar, ils font preuve de détermination. Le 10 décembre, lors de la Journée internationale des droits de l'homme, ils en étaient à leur cinquantième vigile pour soutenir Raif Badawi. Ce soir-là, les bougies ont éclairé la nuit comme une lueur d'espoir. Isabelle Pion

On dit des journalistes qu'ils ne rapportent que les... (La Tribune, archives) - image 10.0

Agrandir

La Tribune, archives

Les victimes de Lac-Mégantic indemnisées

Le travail acharné de tous les intervenants impliqués dans les recours entrepris à la suite de la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic a permis de régler le dossier en deux ans et demi.

Un Fonds d'indemnisation des victimes du 6 juillet 2013 dépassant les 457 millions $ a été constitué avec les entreprises poursuivies. Elles y ont toutes contribué sauf la compagnie de chemin de fer Canadien Pacifique.

Environ 25 compagnies accusées en lien avec le déraillement ferroviaire du 6 juillet 2013 ont accepté de contribuer au fonds d'indemnisation. Elles recevront en échange des quittances à l'égard de tout litige au Canada et aux États-Unis.

Les derniers obstacles légaux étant levés, les familles des victimes, les citoyens lésés, la Ville de Lac-Mégantic et le gouvernement du Québec commenceront à recevoir les indemnités au début du mois de janvier.

Pour la plupart des victimes, à l'exception des victimes économiques et du gouvernement, elles recevront plus que ce qu'elles auraient espéré si des recours individuels avaient été intentés. René-Charles Quirion

On dit des journalistes qu'ils ne rapportent que les... (La Tribune, archives) - image 11.0

Agrandir

La Tribune, archives

Le Pavillon Enfant-Soleil verra le jour

Cette fois, c'est vrai. Le tant attendu centre femme-jeunesse-famille devrait voir le jour sur les terrains du CHUS.

Le ministre de la Santé, Gaétan Barette, est venu à Sherbrooke en juillet afin de réitérer la promesse du gouvernement. « Moi, ce n'est pas une promesse que je viens faire ici aujourd'hui, c'est un engagement », a-t-il répété maintes et maintes fois.

Le futur centre dont le chantier devrait débuter dans trois ans a déjà un nom : le Pavillon Enfant-Soleil. L'aile de 25 000 mètres carrés accueillera aussi la nouvelle urgence prévue également pour 2018.

Le projet devrait coûter 200 millions de dollars. « Oui, on a les fonds », a conclu M. Barette. Chloé Cotnoir

On dit des journalistes qu'ils ne... (La Tribune archives, Maxime Picard) - image 12.0

Agrandir

La Tribune archives, Maxime Picard

Lennoxville désenclavée

L'autoroute 410 rejoint dorénavant Lennoxville. Les automobilistes pourront donc dorénavant contourner l'agglomération de Sherbrooke par le sud et ainsi optimiser leurs temps de déplacements.

À partir de Lennoxville, on atteint maintenant le campus de l'Université de Sherbrooke en moins de quatre minutes. Ajoutez-en deux, et vous voilà à la bretelle du Carrefour de l'Estrie. En 15 minutes, vous avez complété le mouvement circulaire autour de la ville et vous êtes rendu au CHUS.

Ce tronçon de trois kilomètres a nécessité des investissements de 9,47 millions $.

Le volet 2, qui relira l'autoroute à la route 108, est en marche depuis le décret gouvernemental obtenu en 2012. Les démarches d'acquisitions, préparation de plans et devis, appels d'offres, réception et analyse des soumissions, octroi des contrats et réalisations des travaux sont commencées. Chloé Cotnoir

On dit des journalistes qu'ils ne rapportent que les... (La Tribune, archives) - image 13.0

Agrandir

La Tribune, archives

La Petite Boite noire renaît de ses cendres

Combien de vies pour la Petite Boîte noire? Après s'être fait jeter du loft de la rue Albert par avis d'éviction en 2011, la salle de spectacle réinstallée sur Wellington Sud depuis trois ans a été rasée par les flammes à la mi-janvier, en plein spectacle et en grand froid d'hiver. Les garçons à la tête des opérations auraient pu lancer la serviette, mais non. Dieu merci, ils ont rebondi et aménagé au sous-sol du 58 Meadow la plus agréable des petites boites noires de l'histoire, haut lieu de la scène musicale émergente et des soirées surprises qui vous restent dans la tête et dans l'âme. Parce que oui, il y a la pop qui plait au plus grand nombre, mais que oui, oui et oui encore, on aura toujours besoin d'audace culturelle et de grands plongeons dans la marge. Sonia Bolduc

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer