Le petit train animé de la rue Lamy

Depuis cinq ans, le Coaticookois Albert Dupuis déploie... (La Tribune, Maryse Carbonneau)

Agrandir

Depuis cinq ans, le Coaticookois Albert Dupuis déploie son petit train coloré devant sa résidence du 475 rue Lamy pour le plus grand plaisir des petits, mais aussi des grands! Une attraction offerte gratuitement durant toute la période hivernale.

La Tribune, Maryse Carbonneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Coaticook) Confortablement installé sur ses rails, le petit train de la rue Lamy attend avec impatience ses jeunes voyageurs de passage pour un tour de piste sans fin. Son créateur, le Coaticookois Albert Dupuis, a rêvé, imaginé, puis bâti de toutes pièces ce jouet grandeur d'enfant qu'il dédie gracieusement durant tout l'hiver aux petits et grands pour le plaisir d'une balade ou celui de saisir quelques souvenirs en photos.

«Cela faisait longtemps que j'avais ce projet en tête, confie M.Dupuis, lequel estime y avoir investi une centaine d'heures de travail. Quand on aime ce que l'on fait, on ne compte pas son temps.»

La locomotive est mue par un moteur électrique alimentée par une tige centrale qui permet au train d'avancer sans se presser. Il se veut donc très sécuritaire pour les tout-petits qui souhaitent grimper à bord des wagons. M.Dupuis a aussi pris soin d'élever le rail de terre pour une raison fort simple. «Je ne voulais pas avoir à déneiger mon train à tous les jours!», lance-t-il avec un clin d'oeil. Un problème auquel il n'est malheureusement pas confronté cette année et qui explique en partie le faible achalandage.

Il faut dire que les parents souvent réticents à l'idée de déranger les habitants de la maisonnée et se contentent de ralentir à la vue du train tout en poursuivant leur chemin. Pourtant, M.Dupuis tient à les rassurer et ne pas hésiter à venir cogner à la porte, et ce, même en soirée, puisque le train est illuminé et la maison bien décorée. «C'est encore plus beau le soir!», affirme son épouse Lise.

Travailleur de la construction à la retraite, Albert Dupuis se définit comme un bretteux. Un bretteux de talent puisqu'il conçoit des meubles, portes d'armoires et cabanes d'oiseaux en bois, ainsi que de nombreux objets décoratifs de toutes sortes, dont de magnifiques boules de Noël aux détails raffinés. Des techniques qu'il a développées par lui-même au fil des ans, tout comme sa passion pour les outils. Il est d'ailleurs membre des Amis tourneurs de l'Estrie, un groupe qui lui permet de découvrir, d'échanger et d'apprendre. «J'ai appris en picossant. Quand on manque son coup, on recommence. On apprend par nos erreurs.»

Heureux de faire le bonheur des enfants avec son petit train animé, Albert Dupuis garde de ses Noël d'antan le souvenir de cette armoire où sa mère entreposait biscuits et denrées festives. «Ma mère avait fermé l'armoire avec un cadenas, mais je réussissais à l'ouvrir avec un clou!», confie M.Dupuis avec un grand sourire avant d'ajouter que son épouse profitait du moment où sa mère sortait étendre le linge pour mettre la main sur les chocolats cachés dans le congélateur. Comme quoi les enfants n'ont vraiment pas beaucoup changé!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer