Aube-Lumière maintient la date du 1er février

La décision de la Cour d'appel du Québec... (Archives, La Tribune)

Agrandir

La décision de la Cour d'appel du Québec rendue mardi ne modifie pas la date du 1er février 2016 pour la mise en application de l'aide médicale à mourir à la Maison Aube-Lumière.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La décision de la Cour d'appel du Québec rendue mardi ne modifie pas la date du 1er février 2016 pour la mise en application de l'aide médicale à mourir à la Maison Aube-Lumière.

Au cours des prochaines semaines, l'équipe de la Maison poursuivra sa formation pour une mise en application le 1er février prochain. La direction a pris connaissance de la décision de la Cour d'appel qui résulte en la poursuite de l'application de l'aide médicale à mourir au Québec, et ce, en fonction des paramètres actuels de la loi québécoise sur les soins de fin de vie. Les porte-paroles de la Maison Aube-Lumière ne sont pas disponibles pour commenter cette nouvelle, avertit-on dans un courriel. Rappelons toutefois que la direction avait annoncé le 3 novembre dernier, que l'aide médicale à mourir serait accessible (à titre de mesure exceptionnelle et en dernier recours) à compter du 1er février 2016.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer