Des dossiers d'infrastructures pourraient débloquer en 2016

L'année 2016 s'annonce chargée pour le député sherbrookois... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

L'année 2016 s'annonce chargée pour le député sherbrookois Luc Fortin, et se déroulera sous le signe des infrastructures.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) L'année 2016 s'annonce chargée pour le député sherbrookois Luc Fortin, et se déroulera sous le signe des infrastructures. Les Sherbrookois peuvent s'attendre à des annonces « très bientôt », assure-t-il.

M. Fortin a mené plusieurs dossiers au cours de l'automne qui s'achève. Il prévoit que certains, comme celui d'infrastructures sportives et du pont des Grandes-Fourches, au centre-ville, pourraient débloquer au début de 2016.

Il y a aussi des discussions concernant le projet de « super clinique » médicale. « Je travaille avec des médecins et un promoteur », souligne-t-il.

Luc Fortin aurait aimé lancer la création « d'Équipe économique » pour Sherbrooke, comme promis en campagne électorale, mais le temps a manqué. Il s'agirait de former une « force de frappe » pour faire rayonner les projets sherbrookois, comme il l'avait mentionné en campagne électorale en 2014. L'Équipe, qui regrouperait les principaux acteurs économiques, verrait à envoyer un message clair aux investisseurs pour qu'ils se sentent épaulés dans leurs projets de développent.

En dressant le bilan de ses interventions faites au cours de la dernière session parlementaire, le député de Sherbrooke à l'Assemblée nationale, Luc Fortin, a dit miser sur la possibilité que Sherbrooke décroche la tenue des prochains Jeux de la Francophonie.

« Sherbrooke a d'excellentes chances d'obtenir les prochains Jeux de la Francophonie qui se dérouleront en 2021. Il ne faut rien tenir pour acquis, mais à mes yeux, notre ville possède tous les atouts recherchés pour la tenue de ces Jeux », mentionne-t-il.

« C'est pourquoi, dès que j'ai été informé de l'intérêt manifesté par les intervenants sherbrookois, j'ai interpelé le premier ministre Philippe Couillard pour que le Québec soumette sa candidature. »

Il n'a pas voulu s'avancer sur ses chances d'obtenir un poste au conseil des ministres dans un éventuel remaniement que son chef pourrait faire au début de 2016, comme le prévoient des observateurs de la scène politique québécoise.

Le député ajoute que le ministre responsable de l'Estrie, Pierre Paradis, ne néglige pas les dossiers estriens même s'il n'est pas souvent présent dans la région. « Le travail d'un ministre responsable d'une région ne se mesure pas en fonction de l'épaisseur de la revue de presse », lance-t-il en réponse à une question sur ce sujet.

Essence moins chère

Concernant l'essence, il souhaite toujours la venue d'un joueur majeur à Sherbrooke pour faire diminuer le prix du litre payé à la pompe. Comme cela a été rapporté publiquement, Costco projette de déménager ses installations vers le plateau Saint-Joseph et d'y opérer une station-service.

Pour ce faire, une modification au schéma d'aménagement de la Ville de Sherbrooke pourrait être nécessaire. Comme député de Sherbrooke, Luc Fortin s'est assuré auprès de son collègue Pierre Moreau que le gouvernement du Québec serait facilitateur dans ce dossier si tel était le souhait de la Ville. « La balle est actuellement entre les mains des élus sherbrookois et je serai un allié pour eux s'ils nous font une demande de modification au schéma d'aménagement. Je veux que ce projet fonctionne, car il permettra aux Sherbrookois de payer enfin leur essence moins chère », a soutenu Luc Fortin.

M. Fortin se réjouit du travail fait à titre d'adjoint parlementaire d'Hélène David, ministre responsable de la protection de la langue française. Le député de Sherbrooke a mené une vaste consultation au cours de l'automne dans le dossier de l'affichage des marques de commerce. Rappelons que le 17 juin 2015, le gouvernement du Québec a annoncé qu'il ne porterait pas devant la Cour suprême le jugement rendu le 27 avril 2015 par la Cour d'appel du Québec et indiqua plutôt son intention de proposer des modifications au Règlement sur la langue du commerce et des affaires afin d'accroître la présence du français dans l'affichage.

Pour ce faire, il lui a été demandé de tenir des rencontres avec différents groupes et de recueillir les points de vue exprimés, en dégager des constats et faire rapport à la ministre. Les nombreuses rencontres étant maintenant complétées depuis la mi-décembre, le député de Sherbrooke est à finaliser son rapport qu'il remettra sous peu à la ministre.

De plus, M. Fortin a voulu souligner les efforts de son gouvernement pour renouer avec l'équilibre budgétaire, tout en ayant pu s'entendre avec les employés de la fonction publique. « En rétablissant cet équilibre, on dégage une marge de manoeuvre qui nous permettra de mieux soutenir nos services publics. Nous avons d'ailleurs annoncé un investissement additionnel annuel de 80 millions $ dans le secteur de l'éducation à compter de 2016-2017. Et dès 2015-2016, une somme additionnelle de 20 M$ sera investie. Le gouvernement retrouve graduellement ses marges de manoeuvre », a conclu Luc Fortin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer