75 ans de «Joyeux Noël»

Robert, 2 ans, Maria Paola, 7 ans, et Paula, 5 ans,... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Robert, 2 ans, Maria Paola, 7 ans, et Paula, 5 ans, ont découvert avec bonheur les cadeaux que le père Noël leur a apportés dans le cadre de la distribution de jouets des pompiers de Sherbrooke samedi. Nerymar Parra, la mère des deux premiers, prenait des photos pour immortaliser l'événement.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Ça fait à peine un peu plus d'un mois que Yarenis Fuentes a quitté le Venezuela pour venir s'installer à Sherbrooke. Cette arrivée toute récente n'empêchera toutefois pas sa fille Paula, 5 ans, d'avoir un beau Noël : les pompiers de Sherbrooke veillent au grain, comme d'habitude!

Pour une 75e année, le Service de protection contre les incendies de Sherbrooke a réalisé samedi sa grande distribution de cadeaux dans des foyers de la ville. Ils sont arrêtés chez Nerymar Parra, dans l'ouest de Sherbrooke, qui recevait Yarenis et Paula en compagnie notamment de ses deux enfants à elle, Maria Paola, 7 ans, et Robert, 2 ans.

« Merci père Noël! » ont lancé les enfants avant de sauter dans ses bras après avoir découvert le contenu de la grande boîte que celui-ci apportait, qui contenait poupées, robots, ballons, petit train de bois et bien d'autres merveilles.

« Je suis très heureuse pour mes enfants, mais encore plus pour Paula, qui passe son premier Noël ici. Elle était très excitée en attendant les pompiers! » lance Nerymar Parra, qui est pour sa part arrivée du Venezuela avec sa famille il y a quelques années.

Pendant ce temps, sa fille montre à son frère un emballage de camions Monster Trucks, qui semble réjouir ce dernier.

« Je suis très heureuse pour ma petite fille, elle a reçu beaucoup de cadeaux! » dit avec un grand sourire Yarenis Fuentes, qui parle évidemment espagnol, mais qui ne manque pas de saluer l'équipe en français à son arrivée.

Une longue tradition

Ça fait donc 75 ans que la tradition se perpétue pour les pompiers de Sherbrooke. C'est pour aider une famille qui avait perdu sa maison dans un incendie avant Noël que la toute première édition avait eu lieu.

Et l'histoire se répète parfois.

« Cette année, une famille a perdu sa maison dans un incendie, et surtout son chien, qui y est décédé. Comme ce sont des sinistrés, et que la première édition avait été faite auprès de sinistrés, nous avons ramené la même formule, nous les avons aidé, et en plus nous leur avion acheté un chien. Il fallait voir la face des enfants, ils étaient heureux! On a mis un baume sur leurs plaies », raconte d'ailleurs le pompier David Leblanc, bénévole pour la campagne de jouets depuis six ans.

 Celui-ci ajoute que les nouveaux locaux utilisés par les pompiers pour la préparation de la campagne font toute une différence dans le climat de travail.

« On avait hâte de voir si ça irait mieux : c'est le cas. Ça paraît que le local est à la fine pointe de la technologie, ç'a beaucoup aidé les bénévoles dans la confection des boîtes », souligne M. Leblanc, qui affirme que l'ancien local, situé dans un sous-sol qui avait des infiltrations d'eau, était beaucoup moins agréable.

Cette année, 1200 enfants ont reçu des cadeaux grâce à cette campagne. Ce sont 200 bénévoles qui étaient sur la route samedi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer