3500 enseignants touchés par une entente de principe sectorielle

Une autre importante entente de principe a été conclue entre le gouvernement du... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lia Lévesque
La Presse Canadienne
Montréal

Une autre importante entente de principe a été conclue entre le gouvernement du Québec et un syndicat du secteur public. Cette fois, c'est la Centrale des syndicats du Québec qui a conclu un accord pour ses 73 000 enseignants du primaire et du secondaire.

Toutefois, cette entente de principe n'a pas encore été soumise aux délégués de l'instance concernée. Elle le sera lundi soir et ceux-ci devront se prononcer à ce sujet, a-t-on indiqué lundi à la CSQ.

En Estrie, les quelque 3500 membres du Syndicat de l'enseignement de l'Estrie (SEE) sont concernés par cette entente. Le SEE représente les enseignants des commissions scolaires francophones de la Région-de-Sherbrooke (CSRS), des Sommets (CSS) et des Hauts-Cantons (CSHC).

Rappelons que les enseignants, à l'instar de leurs collègues membres du front commun, ont débrayé quatre jours cet automne, soit les 28 octobre, 12 et 13 novembre, de même que le 9 décembre dernier.

Jusqu'ici, seule la CSS avait fait savoir qu'une des journées perdues seraient reprises le 19 février.

Cégep

Une entente de principe est également intervenue la semaine dernière aux tables sectorielles avec les professeurs de cégep. L'Alliance des syndicats des professeurs de cégep (ASPPC) représente environ 20 500 enseignants du réseau collégial, dont les professeurs du Cégep de Sherbrooke.

Le SEE n'était pas en mesure de commenter, lundi. Idem pour le Syndicat du personnel enseignant du Cégep de Sherbrooke (SPECS-CSN).

Comme les autres ententes de principe conclues au cours des derniers jours, celle-ci a été conclue aux tables sectorielles, c'est-à-dire aux tables où sont négociées des questions touchant l'organisation du travail et la tâche, par exemple.

La CSQ représente les deux tiers des enseignants du préscolaire, primaire et secondaire, l'autre tiers étant représenté par la Fédération autonome de l'enseignement.

Les syndiqués du soutien scolaire syndiqués à la CSQ avaient déjà conclu une entente de principe il y a plusieurs jours.

- Avec Isabelle Pion

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer