Plus cher pour faire l'épicerie en 2016

Le prix des aliments devrait connaître une hausse appréciable en 2016, et ce,... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Le prix des aliments devrait connaître une hausse appréciable en 2016, et ce, particulièrement pour les fruits, les légumes, les viandes et les noix.

Le Food Institute de l'Université Guelph, en Ontario, a publié jeudi une étude sur l» «inflation alimentaire», en soulignant que celle-ci dépassera l'inflation générale, pour une quatrième année consécutive.

Les hausses de prix prévues en 2016 devraient signifier une somme supplémentaire de 345 $ à 375 $ pour une famille moyenne pour les mêmes denrées qui avaient été achetées en 2015, a précisé au cours d'une entrevue Sylvain Charlebois, professeur en distribution et politiques agroalimentaires du Food Institute.

Les hausses prévues s'expliquent par plusieurs motifs, comme la valeur du dollar canadien, qui rend les importations plus coûteuses, ainsi que le climat et les tendances de consommation.

Le professeur Charlebois souligne que ce ne sont pas tant les agriculteurs qui profitent de ces hausses de prix que les transformateurs d'aliments et, surtout, les distributeurs dans le domaine alimentaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer