Près de 500 litres d'acide déversés chez Smucker's Food

Les équipes d'Urgence Environnement ont travaillé jusqu'à 3 h 30... (Spectre Média, Julien Chamberland)

Agrandir

Les équipes d'Urgence Environnement ont travaillé jusqu'à 3 h 30 dans la nuit de vendredi à samedi pour récupérer les substances toxiques et assainir les installations de l'usine Smucker's Food de Sherbrooke.

Spectre Média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Faille
La Tribune

(Sherbrooke) Ce sont finalement de 400 à 500 litres d'acide nitrique qui se sont déversés au sol de l'usine Smucker's Food de Sherbrooke vendredi soir. Les équipes d'Urgence Environnement ont travaillé jusqu'à 3 h 30 dans la nuit de vendredi à samedi pour récupérer les substances toxiques et assainir les installations.

Il a été impossible de joindre les propriétaires de l'usine, mais le directeur par intérim du Service d'incendie de la Ville de Sherbrooke, Stéphane Simoneau, explique que la production a été arrêtée durant plusieurs heures afin de décontaminer l'espace et que l'incident avait été rapporté à la Commission de santé et sécurité au travail (CSST). Des pertes de production ont aussi été inévitables.

Il mentionne toutefois que la qualité du plan et des installations ont permis de limiter les dégâts puisque tout l'acide nitrique s'est déversé dans un réceptacle prévu pour prévenir ce genre de fuites.

L'endroit où l'incident est survenu serait une pièce où sont entreposés plusieurs produits chimiques, notamment destinés à l'entretien.

Arrêté pour avoir conduit ivre à Rock Forest

Un jeune homme de 24 ans a été arrêté dimanche matin à Sherbrooke alors qu'il conduisait sa voiture en état d'ébriété. Aux alentours de 8 h, les policiers ont intercepté l'individu près de l'intersection des boulevards Bourque et du Mi-Vallon parce que son véhicule avait une crevaison. « Il a roulé sur les jantes pendant un bon bout, il lui manquait une roue », explique le lieutenant Alain Préfontaine, du Service de police de Sherbrooke. « Il était fortement intoxiqué par l'alcool », ajoute-t-il. Le suspect devrait faire face à des accusations de conduite avec les facultés affaiblies. Camille Dauphinais-Pelletier

Déversement de mazout dans un ruisseau

La vigilance de citoyens a permis dimanche après-midi de limiter les dégâts d'un déversement de mazout qui se produisait dans un ruisseau à Saint-Élie.

« On a eu un appel de gens qui avaient vu des hydrocarbures dans un ruisseau sur le chemin de la Station », relate le chef aux opérations du Service de protection contre les incendies de Sherbrooke, Alexandre Groleau.

 « Ce qu'on devait faire, c'est trouver la source. Une équipe de pompiers a donc été en amont pour trouver la fuite », ajoute-t-il.

Celle-ci provenait d'une résidence du chemin Saint-Élie. Une infiltration d'eau s'était produite dans le sous-sol, et le propriétaire des lieux pompait le liquide à l'extérieur de sa maison, sans savoir qu'il contenait aussi de l'huile à chauffage.

« On a arrêté sa pompe parce qu'elle causait un autre problème, et on a assisté le résidant dans ses opérations à la maison », ajoute M. Groleau, qui souligne qu'il n'y a pas eu négligence de la part de l'homme, puisqu'il ignorait que l'eau était contaminée.

Urgence Environnement et la division de l'environnement de la Ville de Sherbrooke ont été appelés sur les lieux. Les hydrocarbures demeureront dans le ruisseau. « Étant donné la faible quantité qu'il y a eue dans l'eau et la complexité du processus pour la récupérer, on n'aurait pas eu un bon résultat. Les conséquences seront minimes. Ça peut paraître comme une grande quantité, mais des hydrocarbures dans l'eau, ça n'en prend pas beaucoup pour donner une grande impression », explique M. Groleau. Camille Dauphinais-Pelletier

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer