Zackary et la coupe Sainte-Justine

Parmi la centaine de participants à la fête... (Spectre Média, Julien Chamberland)

Agrandir

Parmi la centaine de participants à la fête de Noël de Leucan Estrie hier, on retrouvait Pascal Larrivée et Isabelle Beauchemin ainsi que leurs deux fils Zackary et Tristan. Le premier est en rémission d'un sarcome d'Ewing, une forme de cancer des os.

Spectre Média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Stoke) Tout a commencé en septembre 2014 alors que Zackary participait à un match de hockey hors-concours. « Sur la glace, ça n'allait pas bien et quand je lui ai demandé ce qui se passait, il m'a dit qu'il avait vraiment mal à la jambe », se souvient sa mère Isabelle Beauchemin.

Une consultation chez le médecin plus tard, le verdict était bien pire que ce dont la famille aurait pu se douter : un sarcome d'Ewing, une tumeur osseuse, sur l'os iliaque. « On a commencé tout de suite la chimiothérapie. On passait trois semaines sur quatre à l'hôpital Sainte-Justine », raconte Isabelle Beauchemin.

Pour la famille qui habite à Saint-Alphonse-de-Granby, ça voulait dire beaucoup d'efforts, beaucoup de temps, beaucoup d'adaptation.

Auxquels on ajoute, bien sûr, le choc et l'inquiétude liés à un diagnostic de cancer.

Le hockey avait annoncé la maladie à la famille; il allait aussi l'aider à s'en sortir. C'est en décrivant sur sa page Facebook les « matchs » opposant Zackary au Sarcome qu'Isabelle Beauchemin a réussi à tenir le coup.

« C'était une façon de ne pas parler de la maladie comme telle, de trouver des points positifs. Oui, il y avait des matchs qu'on perdait, mais on voyait tous les supporters qui nous portaient en avant vers notre prochain match! » relate-t-elle.

Le 3 août, après une salve de matchs-radiothérapie intenses, Zackary a mis la main sur la coupe Sainte-Justine. Les tests l'ont confirmé : le garçon de 13 ans est officiellement en rémission. Il a même pu recommencer à jouer des matchs de hockey... plus traditionnels!

Merci Leucan

C'est donc avec des sourires sereins que la mère et le fils - accompagnés du père Pascal Larrivée et du petit frère Tristan - ont participé hier à la fête de Noël organisée au centre communautaire de Stoke par Leucan Estrie.

Quand on demande à la famille ce que Leucan a fait pour elle, la réponse est rapide - et teintée d'émotion. « Ils nous ont envoyé des sous pour aider à faire l'épicerie, ils organisent des activités comme la fête ici, j'ai pu faire un tour de limousine avant d'aller voir le Phoenix... », énumère Zackary, qui a aussi pu être porteur de drapeau au Centre Bell.

« Et juste le fait de nous appeler pour nous demander comment ça va... », ajoute sa mère, visiblement émue.

Parce que oui, briser l'isolement des familles qui vivent avec un enfant qui souffre d'un cancer fait partie de la mission de Leucan. Et Isabelle Beauchemin est catégorique : bien qu'on doive parfois prendre un peu de temps en famille avant de partager, il est bénéfique de le faire. « Le positivisme des gens, ça nous mène loin! »

Une centaine de participants ont pris part à la fête hier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer