Une 25e Fête de la famille plus généreuse

Les heureux gagnants du crédit-voyage, dans les bras... (La Tribune, Maryse Carbonneau)

Agrandir

Les heureux gagnants du crédit-voyage, dans les bras de Père Noël le petit Léo avec à ses côtés maman Cynthia Lussier et papa Jonathan Grimard de Coaticook. Derrière, Laura Leclerc, de Promutuel Assurance Coaticook-Sherbrooke et René Bessette, président de la Caisse Desjardins des Verts-Sommets de l'Estrie, Jacques Madore, préfet de la MRC de Coaticook, Nathalie Dupuis, élue responsable du Comité famille à la MRC et André Langevin, l'idéateur de la Fête de la famille.

La Tribune, Maryse Carbonneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Coaticook) La magie de Noël, sans aucun doute épaulée par la magie de Disney, a attiré plus de 300 familles venues prendre part aux festivités de la 25e édition de la Fête de la famille.

Une véritable marée de poussettes, bambins et parents venus tenter la chance de remporter un crédit-voyage de 5500 $ pour un séjour en famille à Walt Disney World. Le cadeau spécial de ce 25e anniversaire s'ajoutait aux nombreux tirages de prix en argent totalisant 15 000 $, en plus de 4 000 $ en bons Rues Principales remis par les Chevaliers de Colomb.

La 25e édition a connu une hausse d'inscriptions, soit 489 familles comparativement à 444 l'an dernier. Par contre on a enregistré moins de nouveau-nés, 68 garçons et 64 filles pour un total de 132 contre 144 en 2014. En 2015 les noms les plus populaires ont été Félix et Ludovic, ainsi que Chloé et Alice. La coordonnatrice de l'événement, Sara Favreau-Perreault, agente de développement rural à la MRC de Coaticook, souligne toutefois que même si les vieux prénoms tendent à gagner en popularité, les parents leur ajoutent une petite touche de modernité en les écrivant de mille et une façons.

La fête n'était pas non plus sans rappeler qu'il y a 28 ans la Ville de Coaticook avait tenu la toute première fête de la famille au Québec avant de s'étendre à toute la MRC de Coaticook en 1990. Une idée originale d'André Langevin, maire de Coaticook à l'époque, qui était présent à la fête et visiblement fier de constater que son bébé avait fait des petits, sans toutefois parvenir à effacer un des grands enjeux des régions : la dénatalité. « À la première édition, Coaticook avait enregistré 112 naissances, alors qu'on en compte 56 cette année, mentionne M. Langevin. La dénatalité, c'est un drame. Il faut faire davantage. » Ce dernier avance d'ailleurs l'idée que le gouvernement du Québec verse aux parents 60 pour cent des quelque 50 $ qu'il en coûte par jour par enfant en service de garderie afin de permettre aux parents qui le désirent d'assurer plus de présence auprès de leurs enfants. « Peut-être qu'au lieu d'en avoir deux, ils en auraient trois ou quatre. Reste à voir si ça va passer », glisse André Langevin avec un clin d'oeil.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer