Trois policiers du SPS suspendus cinq jours sans solde

Trois policiers du Service de police de Sherbrooke... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Trois policiers du Service de police de Sherbrooke ont reçu une sanction disciplinaire de cinq jours de suspension sans solde.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Trois policiers du Service de police de Sherbrooke ont reçu une sanction disciplinaire de cinq jours de suspension sans solde.

Le comité de déontologie policière a condamné les policiers Mathieu Laliberté, Nicolas Lemay et Carl Pelletier pour « avoir été négligents ou insouciants à l'égard de la santé et de la sécurité d'un individu alors qu'il était sous leur garde ».

L'événement en cause est survenu le 26 décembre 2011, alors que les policiers sont intervenus au bar le Living Room de Sherbrooke pour une affaire de tumulte. Le comité a conclu qu'ils n'ont pas abusé de leur autorité en procédant à l'arrestation et à la détention du plaignant et n'ont pas abusé de leur force.

« La faute des intimés Laliberté et Lemay réside dans le fait de ne pas s'être soucié de l'état de l'individu qui, fortement intoxiqué, n'était pas en mesure de réclamer les secours dont il avait un urgent besoin », explique le comité en déontologie policière dans sa décision.

Cannabis à Danville : deux accusés restent détenus

Deux des individus impliqués dans la serre de production de cannabis du chemin Craig à Danville la semaine dernière demeureront détenus jusqu'à la fin des procédures judiciaires.

Le juge Paul Dunnigan de la Cour du Québec a déterminé mercredi que Mario Filion et Kien Ching Lee devaient rester incarcérés pour maintenir la confiance du public envers le système de justice et limiter la possibilité qu'ils commettent une nouvelle infraction criminelle.

Les deux accusés de 52 ans possèdent des antécédents judiciaires.

Kien Ching Lee, défendu par Me Karine Arsenault-Sirois de l'aide juridique, avait été impliqué en 2010 dans une serre de production de cannabis contenant quelque 4000 plants qui avait été démantelée à Weedon.

Défendu par Me Kim Dingman, Mario Filion possède des antécédents judiciaires de diverses natures.

Des avis de peines minimales ont été déposés par la procureure aux poursuites criminelles, Me Tian Meng, dans les dossiers de ces deux individus.

Kien Ching Lee se trouvait avec un autre accusé Kim DuongDiep dans la grange servant de lieu de production lorsque le service des enquêtes régionales de la Sûreté du Québec est débarqué à Danville.

Sept salles de production de cannabis avaient été aménagées à l'intérieur des bâtiments où 1330 plants ont été découverts.

La perquisition a permis de saisir 100 lampes servant à la production de cannabis, 600 grammes de cocotte de cannabis ainsi que l'équipement servant à la transformation de haschich.

Pierre Filion et Jean-Paul Laroche ont aussi été accusés de production de cannabis et de possession de cannabis dans le but d'en faire le trafic dans cette affaire.

L'un des principaux individus impliqués dans cette production, Ke Du, est toujours recherché.

Le dossier de tous les accusés dans cette affaire a été reporté au 8 décembre prochain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer