Accueil des réfugiés : la FCCE met l'épaule à la roue

La Fédération des Communautés Culturelles de l'Estrie joint... (Spectre Média, Jessica Garneau)

Agrandir

La Fédération des Communautés Culturelles de l'Estrie joint l'effort sherbrookois pour que les réfugiés syriens soient bien accueillis. Edwin Moreno, président du conseil d'administration de la FCCE, a assuré que l'organisme ferait tout en son pouvoir pour que les nouveaux réfugiés s'intègrent à leur nouvelle communauté.

Spectre Média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La Fédération des Communautés Culturelles de l'Estrie (FCCE) a annoncé mercredi en conférence de presse qu'elle contribuera à l'effort déployé dans le cadre de l'accueil et de l'intégration des réfugiés syriens dans la région de l'Estrie.

Dans ce contexte, la FCCE travaillera à l'atteinte de trois principaux objectifs avec l'aide de ses 19 associations affiliées. En premier lieu, l'organisme procédera à la collecte de tout élément pouvant aider à faciliter l'établissement des réfugiés syriens, par exemple, des vêtements d'hiver, des électroménagers, des meubles et appareils électroniques.

« Ce que j'ai trouvé le plus difficile lorsque je suis arrivé comme réfugié, il y a 15 ans, a été le climat en hiver, se rappelle Henry G. Mbatika, originaire de la République démocratique du Congo. Il fait si froid. C'est important que les réfugiés soient bien vêtus. »

Deuxièmement, la FCCE organise une campagne de recrutement de personnes bénévoles qui participeront à différentes activités d'accueil et d'intégration.

« On a déjà recruté une quarantaine d'élèves issus du programme international de l'école Du Phare lors d'une activité récente. Et nous avons une banque d'une centaine de bénévoles issus de nos associations affiliées », a noté M. Mbatika qui est chargé de projet pour la FCCE.

Finalement, la FCCE s'engage à motiver les communautés culturelles à faire des dons aux associations et organismes internationaux qui viennent en aide aux réfugiés syriens toujours en Syrie ou en transition en Europe. Des organismes tels que la Croix-Rouge, Oxfam, Unicef, Médecins sans frontières, Amnistie internationale et l'Agence des Nations unies.

Faire sa part

« C'est important de faire notre part pour les Syriens qui arriveront en Estrie, mais il ne faut pas laisser de côté ceux qui sont encore en Syrie ou ailleurs en Europe », a indiqué Edwin Moreno, président du conseil d'administration de la FCCE.

La FCCE rappelle que sa mission est d'oeuvrer au regroupement des associations mono-ethniques pour la défense de leurs droits et intérêts d'assurer une réelle intégration des communautés culturelles dans la région. L'organisme et ses membres affiliés offrent leurs services au profit de la collectivité depuis plus de 20 ans.

Ceux qui auraient des objets à donner dans le cadre de la collecte d'objets utiles aux Syriens peuvent aller les déposer aux locaux de l'organisme, situés au 1084, King Ouest Bureau 2, Sherbrooke.

« Je suis arrivé comme réfugié, moi aussi, en 2008 », explique le Rwandais d'origine Serge Habinshuti.

« Nous avons reçu beaucoup d'aide lors de notre arrivée. Maintenant, c'est à notre tour de redonner », ajoute le Rwandais de 25 ans, qui étudie en administration à l'Université de Sherbrooke.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer