Record de générosité pour les Paniers de l'espoir

Ce sont des sourires de fierté qu'affichent les... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Ce sont des sourires de fierté qu'affichent les 75 bénévoles qui ont pris part à la collecte de denrées dans les rues du secteur Fleurimont de Sherbrooke, au profit des Paniers de l'espoir de la Fondation Rock-Guertin.

Imacom, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Alexandre Faille
La Tribune

(Sherbrooke) Plus que jamais, les citoyens de l'arrondissement Fleurimont à Sherbrooke ont démontré leur grande générosité samedi.

Pour une 19e année, la collecte de denrées et d'argent au profit des Paniers de l'espoir de la Fondation Rock-Guertin dans les rues de l'arrondissement de Fleurimont a été un franc succès. Cette démonstration annuelle de générosité, organisée par Jean-Charles Doyon et sa conjointe depuis ses débuts, a permis d'amasser environ 31 850 $ en denrées et en argent, un montant record, affirment les organisateurs.

« Dans une année où l'on sait que c'est plus difficile économiquement, c'est fantastique de voir tout ce qu'on a amassé en denrées. La qualité du matériel reçu est aussi formidable, on a même eu des caisses de sirop d'érable », souligne Jean-Charles Doyon.

Au total, la horde de 75 bénévoles attelée à la tâche de récupérer les denrées a frappé à près de 4000 portes avant de faire converger toutes les denrées à la résidence de M. Doyon où les camions de la Fondation Rock-Guertin ont été remplis.

« Depuis 2008, on connaît un essor de générosité et votre groupe de bénévoles est en concordance avec cette tendance. On demande de l'aide et les gens répondent à l'appel parce qu'ils savent que le geste qu'ils posent va à la communauté », a déclaré le président de la Fondation Rock-Guertin, Sylvain Guertin, au parquet de bénévoles fiers de leur récolte historique.

Tradition familiale

Pour nombre de ces volontaires, la cueillette de Jean-Charles Doyon est devenue tradition au fil des ans.

« Ça fait cinq ans que je reviens et cette année, j'étais responsable d'une équipe d'une quinzaine de bénévoles et on s'est répartis en quatre groupes. La petite famille est avec nous depuis deux ans. Les enfants adorent, ils viennent cogner aux portes avec nous ou s'installent dans la boîte du camion et placent les denrées dans les cartons », raconte l'un d'eux, Vincent Létourneau.

Gina Boisvert en était elle aussi à sa cinquième collecte, sa première avec sa petite Audrélie qui a déjà manifesté son intention d'être de retour l'année prochaine.

« Chaque année, les gens sont de plus en plus généreux. Plusieurs sont même préparés à notre arrivée avec des boîtes bien remplies pour nous », raconte Mme Boisvert.

Ce soutien constant de la population a été souligné par les organisateurs. Et à voir le nombre d'enfants qui ont accompagné leurs parents samedi, Jean-Charles Doyon n'a pas à s'inquiéter pour la postérité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer