Les soldes du «Vendredi fou» n'a pas fait grimper les ventes

Les nombreux soldes du «Vendredi fou» dans les commerces n'auraient pas fait... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

Les nombreux soldes du «Vendredi fou» dans les commerces n'auraient pas fait grimper les ventes au détail au Canada depuis 2006, à l'exception de certains secteurs.

Statistique Canada indique mardi que de 2006 à 2014, la proportion des ventes au détail annuelles durant les mois de novembre et décembre combinés est passée de 18,3 à 17,8 pour cent.

Plus précisément, durant le mois de novembre, la proportion des ventes annuelles est restée plutôt stable, passant de 8,4 à 8,5 pour cent durant cette période, tandis que celle de décembre est passée de 9,9 à 9,3 pour cent.

Le phénomène varie toutefois selon le secteur de ventes.

Ainsi, la proportion des ventes annuelles réalisées durant le mois de novembre a augmenté, et même de façon importante pendant cette période, pour trois secteurs, soit les magasins de vêtements et d'accessoires vestimentaires, les magasins d'appareils électroniques et ménagers, de même que les magasins d'articles de sport, de passe-temps, de musique et de livres.

Le «Vendredi fou» lance traditionnellement la période des achats des Fêtes. Il vient des États-Unis, où il coïncide avec le congé de l'Action de grâces.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer