La victime de l'incendie de la rue Wellington a paniqué

La vicitime, Sarah Rita Menga, revenait d'un voyage... (Photo fournie)

Agrandir

La vicitime, Sarah Rita Menga, revenait d'un voyage en France avec sa mère.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) L'épaisse fumée noire dans le corridor de l'immeuble en flammes du 471 de la rue Wellington Sud à Sherbrooke aurait causé la perte de Sarah-Rita Menga, qui a succombé à l'intoxication à la fumée dont elle a été victime.

Son conjoint, Jacky Rasoamaharo, explique qu'ils ont été réveillés vers 5 h par des coups de poing dans la porte de leur logement.

« Quelqu'un nous a dit qu'il y avait le feu. Au début, on pensait que c'était dans un rêve. Lorsque j'ai commencé à sentir l'odeur de la fumée, Sarah et moi sommes sortis de notre appartement », se remémore Jacky.

Le jeune couple se tenait par la main et a réussi à quitter son logement lorsque la fumée dans le corridor a fait paniquer Sarah-Rita Menga.

« Elle a crié dès qu'elle est entrée en contact avec la fumée. Nous étions dans le couloir devant notre porte. Elle a lâché ma main en paniquant. Je la cherchais dans la fumée, mais je ne voyais rien du tout. Je ne la trouvais plus. Je n'arrivais plus à tenir dans la fumée alors je suis sorti dehors. J'ai avalé aussi beaucoup de fumée. J'ai cru qu'elle ressortirait derrière moi », explique le conjoint de la victime de cet incendie mortel.

Jacky Rasoamaharo a voulu retourner à l'intérieur pour sortir sa conjointe de l'immeuble en feu.

« Les policiers m'ont empêché de retourner à l'intérieur. J'ai attendu une vingtaine de minutes avant que je voie qu'elle avait été sortie à l'extérieur », explique le conjoint de la victime.

«Les policiers m'ont empêché de retourner à l'intérieur. J'ai attendu une vingtaine de minutes avant que je voie qu'elle avait été sortie à l'extérieur.»


Retrouvée inconsciente

La victime a été retrouvée inconsciente à l'intérieur de l'immeuble alors que celui-ci brûlait depuis déjà plusieurs minutes. Une fois extirpée des flammes par les pompiers, elle a été transportée d'urgence au CHUS.

Sarah-Rita Menga a été admise à l'urgence puis transférée aux soins intensifs du CHUS, Hôtel-Dieu.

« Ma fille avait été réanimée une première fois. Son sang était intoxiqué par la fumée. J'étais à ses côtés lorsque son décès est survenu vers 17 h », mentionne Tina Menga.

Étant donné que' il y a eu décès et que l'incendie est d'origine suspecte, l'enquête a été confiée à la Sûreté du Québec.

« Des expertises ont été faites sur les lieux. L'incendie semble avoir pris naissance dans le cabanon à l'arrière du bâtiment. Nous ne parlons pas nécessairement d'incendie criminel », précise la porte-parole de la SQ, Ingrid Asselin.

Outre la victime, six autres personnes ont été évacuées lors de cet incendie.

L'incendie au logement de trois étages et de neuf unités locatives s'est déclaré un peu après 5 h. Une minifourgonnette stationnée à cet endroit a aussi été ravagée par le brasier.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer