Exclusion des Syriens seuls: des PM provinciaux se montrent prudents

Philippe Couillard, premier ministre du Québec.... (Photo PC)

Agrandir

Philippe Couillard, premier ministre du Québec.

Photo PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélanie Marquis
La Presse Canadienne
Ottawa

Les premiers ministres du Québec et du Nouveau-Brunswick attendent le plan d'Ottawa avant de commenter les informations voulant que les hommes célibataires ne seraient pas admis au Canada dans le cadre du plan d'accueil des 25 000 réfugiés syriens.

En point de presse à Ottawa avant la rencontre du Conseil de la fédération, lundi, les deux dirigeants ont réaffirmé l'engagement de leur province respective à accueillir des réfugiés sans toutefois se prononcer directement sur la question de l'exclusion des hommes seuls de l'opération humanitaire.

Le réseau anglais de Radio-Canada a rapporté dimanche soir que le gouvernement fédéral ouvrira ses portes seulement aux femmes, aux enfants et aux familles qui fuient la guerre en Syrie dans le cadre de son plan d'accueil de 25 000 déplacés syriens.

Le ministère de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté n'a pas voulu confirmer ces informations, lundi, pas plus que le premier ministre Justin Trudeau lorsqu'il a été croisé dans les couloirs du parlement avant son assermentation.

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Thomas Mulcair, s'est pour sa part prononcé contre le principe d'exclusion des hommes seuls. Il a plaidé en conférence de presse que les réfugiés devraient être sélectionnés en fonction de leur détresse et non de nos peurs.

Le gouvernement fédéral doit dévoiler mardi son plan d'accueil des réfugiés syriens. Les libéraux ont promis en campagne électorale d'en recevoir 25 000 d'ici la fin de l'année.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer