Réfugiés: Couillard rappelle la tradition d'accueil

« Nous aurons l'occasion au Québec d'accueillir des... (Associated Press)

Agrandir

« Nous aurons l'occasion au Québec d'accueillir des milliers de ces familles venues trouver le refuge et la paix chez nous. Ce n'est pas à Sherbrooke que j'ai à apprendre comment être accueillant. Vous êtes connus comme cela », a soutenu Philippe Couillard lors de son passage à Sherbrooke devant des gens d'affaires.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le premier ministre du Québec Philippe Couillard a invité la population à ne pas laisser les terroristes détruire les valeurs profondes du Québec, dont celle de l'accueil.

Philippe Couillard... (Imacom, Frédéric Côté) - image 1.0

Agrandir

Philippe Couillard

Imacom, Frédéric Côté

« Nous aurons l'occasion au Québec d'accueillir des milliers de ces familles venues trouver le refuge et la paix chez nous. Ce n'est pas à Sherbrooke que j'ai à apprendre comment être accueillant. Vous êtes connus comme cela », soutient le premier ministre du Québec lors de son passage à Sherbrooke devant des gens d'affaires.

Le premier ministre assure que les questions de sécurité « ne seront jamais traitées de façon anodine ».

« Chaque personne qui va venir chez nous fera l'objet d'une vérification de sécurité. C'est normal que ce soit le cas. Mais nous allons accueillir ces gens qui sont les premières victimes du terrorisme (...) La sécurité est primordiale. Il ne faudrait pas que les préoccupations sécuritaires deviennent une justification pour dire non aux réfugiés sans avoir l'air de dire non. Il ne doit pas y avoir de concession en matière de sécurité, mais il faut maintenir notre position d'accueil », soutient Philippe Couillard.

Le premier ministre a profité de son passage à Sherbrooke pour rappeler sa tradition comme terre d'accueil des réfugiés.

« Il y a une proportion importante des immigrants en région qui sont des réfugiés. C'est une fierté pour la région. L'argent va être au rendez-vous pour les accueillir », explique-t-il.

«Je suis content de constater que le Canada va rester partie intégrante de la coalition et remplira ses responsabilités telles que fixées par la coalition.»


Philippe Couillard rappelle également l'engagement du Québec d'accueillir 3600 réfugiés sur les 25 000 qui devraient atterrir au pays. Il ne veut cependant pas avancer d'échéancier. L'enveloppe totale est d'environ 29 millions $ défrayé en grande partie par le gouvernement fédéral.

« Nous avons les capacités d'accueil. Nous avons déjà fait face à ce type de situation dans le passé. Nous regardons toutes les options possibles de façon à ce que les réfugiés soient logés de façon digne pour favoriser une insertion rapide dans notre société. Nous allons maintenir notre engagement (...) Nous allons le faire correctement en scolarisant les jeunes, on va parler de logement, de francisation et d'accès à l'emploi. Je suis persuadé que le Québec va faire très belle figure quant à sa capacité d'accueil et d'intégration», soutient M. Couillard.

Concernant l'intensification des frappes de la France en Syrie, Philippe Couillard rappelle qu'il s'attend à ce que la communauté internationale réponde à une menace mortelle par une réponse proportionnelle.

« Je suis content de constater que le Canada va rester partie intégrante de la coalition et remplira ses responsabilités telles que fixées par la coalition. Il y a un état de guerre avec ces terroristes barbares. Rappelons-nous que dans nos sociétés, la bonne façon de répondre au terrorisme est de maintenir ce qui constitue la démocratie et la société de droit chez nous, notamment les libertés civiques et l'accueil (...) N'ayons aucune naïveté sur le caractère sauvage et meurtrier de l'ennemi auquel nous faisons face. Il est l'ennemi de toutes les démocraties et de notre mode de vie. Cette capacité que l'on a chez nous de débattre démocratiquement, de nous réunir et d'avoir des idées de toutes sortes. C'est ce qui les irrite, c'est ce qu'ils haïssent, c'est ce qu'ils veulent détruire. Nous ne les laisserons pas détruire cela », assure le premier ministre du Québec.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer