Le vaccin contre la grippe plus populaire

Déjà 12 000 personnes ont pris un rendez-vous... (Imacom, René Marquis)

Agrandir

Déjà 12 000 personnes ont pris un rendez-vous pour recevoir leur vaccin à Sherbrooke seulement, où l'objectif est de 16 000 vaccins par rapport à près de 14 000 l'an dernier.

Imacom, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Faille
La Tribune

(SHERBROOKE) Malgré l'inefficacité démontrée du vaccin contre la grippe saisonnière l'an dernier, la Direction de santé publique (DSP) de l'Estrie s'attend à une hausse du nombre de personnes vaccinées sur son territoire en 2015.

Déjà 12 000 personnes ont pris un rendez-vous pour recevoir leur vaccin à Sherbrooke seulement, où l'objectif est de 16 000 vaccins par rapport à près de 14 000 l'an dernier. Au Centre de foires de Sherbrooke, qui héberge l'une des 60 cliniques du nouveau territoire sociosanitaire de l'Estrie, tout se déroule rondement depuis mercredi.

« La clinique va très bien. Nous sommes surpris du volume d'achalandage, nous avons actuellement un débit de 200 personnes à l'heure avec très peu de temps d'attente », explique la directrice des services généraux au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l'Estrie - Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CIUSSS de l'Estrie - CHUS), Line Cardinal.

Rappelons que l'an dernier, le taux d'efficacité de la campagne de vaccination a été de 0 % au Québec, notamment en raison de la prolifération de l'une des trois souches du virus comprises dans le vaccin administré. Malgré tout, la DSP de l'Estrie prévoit donner 60 000 vaccins en 2015.

« L'an dernier, ce fut une année exceptionnellement basse en matière d'efficacité, c'était presque du jamais vu. Il n'y a rien qui nous porte à croire que cette année ce sera la même chose. Habituellement, la vaccination, c'est entre 40 % et 60 % d'efficacité, assure la directrice de santé publique de l'Estrie, la Dre Mélissa Généreux. Cette année, il y a deux des trois souches du virus de l'influenza qui ont été changées par rapport à l'an passé, alors que c'était surtout du H3N2 qui circulait comme souche. C'est celle pour laquelle on a le plus de difficulté à créer un vaccin qui est très efficace. »

Toujours aussi important

La Dre Généreux rappelle que les personnes avec des maladies chroniques, les enfants, les personnes âgées, les femmes enceintes et les personnes qui prennent soin de ces gens sont fortement encouragées à recevoir le vaccin.

De l'inscription à la sortie du bâtiment, le processus dure approximativement 20 minutes, explique Mme Cardinal.

« Les personnes se présentent, s'inscrivent, sont évaluées par une infirmière pour vérifier quels types de vaccins sont pertinents et nécessaires selon l'état de santé de la personne et si c'est un enfant ou une personne âgée. Ensuite, on procède à la vaccination qui est suivie d'une période d'attente de 15 minutes pour s'assurer que tout va bien », relate-t-elle.

Des plages horaires sont toujours disponibles à Sherbrooke et ailleurs en Estrie. Une journée supplémentaire est aussi prévue au retour des Fêtes, tout juste avant le début de la saison, où la demande est à la hausse. La prise de rendez-vous peut être effectuée en ligne au monvaccin.ca ou au santeestrie.qc.ca. À noter que certaines cliniques fonctionnent sans rendez-vous et que les heures d'ouverture varient d'un endroit à l'autre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer