Le Défi hivernal Leucan s'installe à Bellevue

Leucan Estrie a fait connaître mercredi les détails... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Leucan Estrie a fait connaître mercredi les détails de son Défi hivernal 2016. Étaient présents pour le lancement chez SherWeb, présentateur de l'événement depuis ses début, Marc-André Fontaine, vice-président marketing de SherWeb, Sara-Maude Parr-Boucher, chargée de projets chez Leucan Estrie, et Nathaniël Boivin, porte-parole du Défi hivernal Leucan Estrie.

Imacom, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Jacynthe Nadeau</p>
Jacynthe Nadeau
La Tribune

(SHERBROOKE) Pour sa troisième édition, le Défi hivernal Leucan Estrie prend un virage majeur en délaissant le mont Owl's Head pour s'installer au coeur de Sherbrooke, dans le parc du Mont-Bellevue.

Les organisateurs font le pari que l'événement gagnera ainsi en visibilité et en accessibilité, notamment pour les jeunes qu'ils espèrent attirer en grand nombre.

Le Défi hivernal, c'est une course d'endurance combinant la course à pied, le ski de fond, la raquette et le vélo neige. On s'inscrit au triathlon ou au quadrathon, en solo ou en équipe, en formule pro ou amateur, et les fonds amassés serviront à soutenir les enfants atteints de cancer et leur famille.

L'an dernier, pas moins de 136 personnes avaient défié l'hiver et avaient récolté 49 000 $ pour Leucan Estrie.

« Ç'a été déchirant de quitter Owl's Head parce qu'on avait une super belle collaboration avec eux. Mais c'est une décision pour faire croître l'événement en le rendant plus accessible, notamment aux jeunes », a expliqué d'emblée la chargée de projets chez Leucan Estrie, Sara-Maude Parr-Boucher, qui précise que l'objectif 2016 a été fixé à 200 participants et 60 000 $.

Le jeune porte-parole Nathaniël Boivin en sera, lui qui a pu compter sur les services de Leucan durant son combat contre un « fichu » cancer, « un lymphome diffus à larges cellules type B », défile-t-il d'une traite, diagnostiqué en novembre 2013.

Apprentissages entre parenthèses

Joueur de trompette et de cor à l'école La Frontalière, maintenant inscrit dans les programmes de robotique Hypérion et de Santé globale à l'école Le Ber, l'adolescent de 16 ans a dû mettre ses apprentissages entre parenthèses pendant cinq mois pour les traitements de chimiothérapies.

Leucan Estrie est apparu dans sa vie dès sa première hospitalisation. Il témoigne avec détails comment l'art-thérapie, la massothérapie, l'aide financière, les activités répits l'ont aidé, lui et sa famille - il a quatre frères et soeurs -,

à traverser cette épreuve. « Je serai au mont Bellevue c'est certain! » lance-t-il avec conviction.

Le Défi hivernal édition 2016 était lancé mercredi dans les locaux de SherWeb, présentateur de l'événement depuis ses débuts, en présence de plusieurs des huit ambassadeurs issus des mondes sportif et des affaires.

Par la voix de son vice-président marketing et adepte de triathlon Marc-André Fontaine, SherWeb a lancé le défi à d'autres entreprises estriennes d'y déléguer des équipes.

« C'est une autre façon de réseauter et de côtoyer ses collègues dans un contexte différent des 5 à 7. C'est un événement rassembleur, qui se passe à Sherbrooke, un challenge sportif mais accessible à tous, une journée familiale et une belle occasion de faire valoir l'esprit d'équipe », a-t-il résumé avec sa vice-présidente aux affaires légales et chef du contentieux, Caroline Grégoire-Cassar, également présidente du conseil d'administration de Leucan Estrie.

Le Défi hivernal Leucan Estrie aura lieu le dimanche 24 janvier.

Cinq autres régions de la province s'en sont inspirées et tiendront leur propre défi hivernal cet hiver. Notons que Leucan Estrie dessert depuis peu les MRC de Brome-Missisquoi et de la Haute-Yamaska.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer