• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > Québec coupe les vivres aux nouveaux assistés sociaux aptes à l'emploi 

Québec coupe les vivres aux nouveaux assistés sociaux aptes à l'emploi

Sam Hamad... (Archives Le Soleil)

Agrandir

Sam Hamad

Archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jocelyne Richer
La Presse Canadienne
Québec

Québec va couper les vivres aux nouveaux assistés sociaux aptes à travailler.

Une fois adopté le projet de loi 70, déposé mardi par le ministre Sam Hamad, les demandeurs de prestations d'aide sociale n'ayant aucune contrainte particulière devront obligatoirement s'inscrire à une démarche d'emploi, sous peine de pénalité financière.

Ces derniers pourraient voir leur chèque d'aide sociale coupé de moitié, s'ils refusent de se chercher du travail.

Chaque année, quelque 17 000 Québécois présentent une demande d'aide sociale, dans la plupart des cas des gens âgés de moins de 29 ans.

En conférence de presse, le ministre Hamad a justifié la nature de son projet de loi en disant qu'il fallait briser le cycle de la pauvreté, surtout s'il s'agit de jeunes aptes à travailler.

Jusqu'à maintenant, les programmes incitatifs n'ont pas donné les résultats souhaités auprès de cette clientèle, a fait valoir le ministre, qui estime le temps venu de passer aux mesures obligatoires.

Les orientations du projet de loi ont aussitôt été dénoncées par les groupes de défense des personnes assistées sociales, qui estiment faire les frais des choix budgétaires du gouvernement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer